Suite à l'ouverture prochaine de la liaison A8 - Baxter, le collège lessinois a sondé les habitants du village pour savoir s’il fallait ou non rendre cette voirie de campagne fort étroite aux automobilistes. Le oui l’a emporté par 127 voix pour et 75 contre 

Dans le petit village de Papignies, une petite voirie de campagne était interdite à la circulation depuis une bonne dizaine d’années suite au ras-le-bol des riverains qui n’en pouvaient plus de subir les nuisances du trafic routier généré par les activités de l’entreprise Baxter. A l’époque de sa fermeture, de gros blocs de pierre avaient été disposés à l’entrée de la rue des Pires afin d’empêcher le passage des voitures dans les deux sens. Avec l’achèvement d’ici quelques semaines de la liaison de l'usine Baxter à l’autoroute Bruxelles-Tournai, un des maillons du nouveau contournement de Lessines, la question de sa réouverture s’est naturellement posée. 

Avant de permettre aux automobilistes de pouvoir à nouveau l’emprunter, le collège communal, soucieux de renforcer la démocratie participative, a préalablement consulté les habitants du village de Papignies par le biais d'un toutes-boîtes. Les résultats du sondage viennent d’être dévoilés lors du conseil communal réuni hier soir. 

Au total, 127 personnes ont voté en faveur de la remise en service de la rue des Pires tandis que 75 autres participants à l’enquête ont émis un avis négatif. Abandonnée à son triste sort depuis une décennie, cette desserte locale va donc se voir offrir une seconde vie dès que le chantier précité sera finalisé. Compte-tenu de son étroitesse, la Ville prévoit néanmoins de réaliser des aménagements (casse vitesse) dans la rue des Pires avant que les conducteurs puissent la réemprunter. Vu son gabarit, il n’est pas exclu qu’elle soit mise à sens unique.

B.D