Tournai-Ath-Mouscron

La société Eoly avait pour projet de construire quatre éoliennes sur le territoire de Frasnes-lez-Anvaing. Ces machines étaient projetées le long de la chaussée de Renaix. Rapidement, la commune s’était prononcée contre ce projet.

Elle estimait avoir déjà donné à ce niveau-là avec les éoliennes présentes à Moustier le long de l’autoroute et ne voulait pas ressembler à la commune voisine de Leuze-en-Hainaut où les mats se sont multipliés ces dernières années. Encore fallait-il que l’avis de la commune soit suivi par le fonctionnaire technique et le fonctionnaire délégué du SPW qui avaient été consultés pour l’obtention du permis unique visant la construction de ce nouveau parc éolien.

La commune a été rassurée puisqu’en fin de semaine, elle a eu la confirmation que le permis unique avait été refusé. Et l’avis de la commune a pesé lourd dans la balance puisque dans les motivations, on peut y lire que "l’avis défavorable du Collège communal qui maintient que quatre éoliennes sont suffisantes pour couvrir la consommation électrique privée de la commune de Frasnes et qu’il existe déjà un parc de quatre éoliennes sur le territoire de la commune", et que "la connaissance plus directe des lieux et de son environnement confère au Collège communal une position déterminante dans la bonne appréciation de l’opportunité de telles installations."

Ces deux points ont été suivis d’autres, plus techniques. Mais on notera tout de même que les deux fonctionnaires ont reconnu que la présence du château d’Anvaing a aussi joué un rôle. "Le balisage continu prévu, de jour et de nuit, sur les machines, risque de porter atteinte au site classé du château." Et évidemment, l’impact paysager a été tenu en compte..