Dès ce jeudi 19 novembre, des travaux seront en cours sur la N50 en direction de Tournai entre les bretelles de l’échangeur n°34 Tournai/Froyennes et le carrefour formé par la N50, avec la N509 et avec la rue de la Borgnette. Sur cette section, les voies vers Pecq avaient déjà été réhabilitées au début du mois de novembre.

Ces travaux vont évidemment entraîner des perturbations au niveau de la circulation. Ainsi, sur la N50, "la circulation sera maintenue dans les deux sens mais avec une largeur de voirie restreinte et une vitesse limitée à 30km/h, explique la Sofico dans un communiqué. Sur l’autoroute E42/A8, les usagers venant de la France ne pourront plus emprunter la bretelle de sortie n°34 Tournai/Froyennes. Ils seront invités à emprunter la sortie n°34 bis Pecq. Un giratoire provisoire sera installé sur la N50 pour rejoindre Tournai afin de fluidifier la circulation à cet endroit."

Pour les usagers venant de Pecq, il est encore précisé que l’accès au zoning commercial de Froyennes s’effectuera via le carrefour formé par la N50 avec la N509 et avec la rue de la Borgnette où un giratoire provisoire sera installé afin de fluidifier la circulation. "La réfection de ce sens de circulation devrait être achevée pour le début du mois de décembre tandis que le reste des travaux, qui devait porter sur le carrefour formé par la N50 avec la N509 et avec la rue de la Borgnette, sera réalisé au printemps prochain."

Comme le rappelle la Sofico, le chantier visant à réhabiliter le revêtement de la N50 entre Tournai et Ramegnies-Chin, ainsi que ses pistes cyclables, a débuté le lundi 14 septembre. Ces travaux portent au total sur 4,5 kilomètres et sont découpés en plusieurs phases. "La section comprise entre le rond-point de l’Europe et le carrefour formé par la N50 avec la N509 et avec la rue de la Borgnette, le tronçon compris entre l’école Saint-Luc et le carrefour formé par la N50 avec la rue de la Libération et avec la rue Gilles de Chin et la section comprise entre les bretelles de l’échangeur n°34 Tournai/Froyennes et le carrefour formé par la N50 avec la N509 et avec la rue de la Borgnette, en direction de Pecq ont déjà été traités dans le cadre de ce chantier."

Ce chantier représente un budget d’environ 1,6 million d'euros HTVA financé par la Sofico dans le cadre de son Plan de relance des chantiers (auto)routiers approuvé en juillet dernier.