Deux jeunes Français alcoolisés chipent l’ordinateur portable d’un navetteur

TOURNAI Privés de liberté depuis un mois, deux jeunes ressortissants français ont comparu devant le tribunal correctionnel à la suite d’un vol avec violence commis en gare de Tournai à bord d’un train provenant de Bruxelles. Âgé de 19 ans, Antoine N. et Mensoh E., 18 ans, se rendaient pour la première fois sur le territoire belge. Après avoir visité la capitale et passé une soirée bien arrosée chez une amie, le tandem a repris le premier train du matin afin de regagner l’Hexagone.

Dépourvu de moyens de communication pour prévenir un proche dès son arrivée dans la cité des Cinq Clochers, le duo a abordé un navetteur en lui demandant de pouvoir utiliser son GSM afin d’envoyer un SMS.

Le passager a refusé en affirmant à ses interlocuteurs qu’il n’avait plus de crédit sur sa carte. L’un d’entre eux s’est alors emparé de son ordinateur portable après l’avoir plaqué contre la vitre du train et a fait mine de s’enfuir, avant de faire croire au plaignant qu’il l’avait jeté dans les W-C ! Voyageant sans ticket, ni documents d’identité, le duo alcoolisé a été interpellé par des agents de Sécurail, avant d’être livré aux services de police.

Le substitut du procureur s’est dit effaré par la légèreté avec laquelle les auteurs ont justifié leur comportement à la barre. “Dans les pays civilisés, on n’agit pas ainsi. De tels agissements sont passibles de 10 à 15 ans de prison”, leur a bien fait comprendre le ministère public.

La défense plaide l’acquittement, argumentant sur le fait qu’aucune violence n’aurait été exercée. “Un bien a été soustrait provisoirement à autrui mais le préjudicié n’a pas été agressé. Même s’il s’agit d’une très mauvaise blague de leur part, l’intention frauduleuse ne peut être retenue dans leur chef.” Jugement le 13 juin.



© La Dernière Heure 2012