Tournai est la première ville en Belgique à obliger les cafetiers à servir les boissons dans des verres réutilisables

> Cette initiative a été sélectionnée dans le cadre de notre dossier "J'aime ma commune"


Il y a bientôt un an, le conseil communal tournaisien a approuvé une mesure concernant les gobelets en plastique. Ainsi, en modifiant le règlement général de police, les élus de la cité des Cinq Clochers ont acté l’obligation, depuis le 1er janvier dernier, pour les cafetiers disposant d’une terrasse d’y servir les boissons dans des verres réutilisables.

Exit donc le plastique ! Une mesure innovante en Belgique puisque Tournai aura été la toute première commune en Belgique à agir de la sorte. Il faut dire que, les petits matins, les quais de Tournai, lieu festif de l’entité, étaient souvent recouverts d’un tapis de gobelets.

Un constat dressé par le bourgmestre Paul-Olivier Delannois (PS) qui déplorait alors de voir ce plastique se retrouver parfois dans l’Escaut. C’est donc à son initiative que cette mesure a été adoptée.

Les citoyens ont d’ailleurs immédiatement abondé dans son sens. Via un sondage réalisé sur Facebook et ayant récolté près de 1 000 voix, on a pu constater que 90 % des votants étaient prêts à boire dans des verres réutilisables à la place de gobelets en plastique en soirée. Preuve également que de plus en plus de personnes sont sensibles à la problématique du climat et des déchets qui jonchent le sol en certains endroits.

Certains craignaient cependant de voir les cafetiers devoir imposer une caution à leurs clients pour l’utilisation de ces gobelets réutilisables. "Ce n’était finalement qu’un simple calcul à faire" , explique le mayeur. Les cafetiers se fournissaient en gobelets en plastique de semaine en semaine. Ce qui représente un coût plus ou moins similaire à l’achat d’un stick de verres réutilisables d’un coup en début d’année."

Événement phare de la cité de Clovis, le carnaval avait obtenu une dérogation à cette mesure lors de son édition 2019.

Les autorités communales et les tenanciers de cafés travailleront cependant de concert pour également faire disparaître les gobelets en plastique lors de la prochaine édition. Le nombre incroyable de gobelets jetables jonchant le sol à la fin de l’événement aura d’ailleurs une nouvelle fois donné raison au bourgmestre.

Dans la même série « J’aime ma commune »

- Le dossier sportif

- Le dossier festif

Avec le soutien d'AXA