Le leader de Sttellla était en tournage à Wiers ce mercredi.

Jean-Luc Fonck attend le facteur. Ça y est, la sonnerie retentit. Il ouvre la porte. "Ah, mes côtes à l’os." Ravi, le leader du groupe Sttellla va tout de suite mettre sa viande au frigo. Plus tard, il recevra ses amis pour la dégustation.

Ce mercredi, Jean-Luc était en réalité en tournage à Wiers, au gîte BeCosy. Il tenait le premier rôle d’un clip réalisé par la société Prism Video pour le compte de la boucherie péruwelzienne Côte à l’os.

Précurseur en Belgique au niveau de la commande de viande en ligne, via Internet donc, Thierry Depuydt, patron de Côte à l’os, souhaitait simplement faire connaître le procédé de la commande et de l’acheminement des colis, qui partent parfois vers la Côte d’Azur.

"Nous venons de lancer ce concept et au départ, nous pensions que la clientèle nous poserait beaucoup de questions quant à la provenance de la viande, sa qualité. Au final, il s’avère que les interrogations concernent plutôt la manière dont les colis de viande affinée vont être acheminés", souligne Thierry Depuydt. "Il y avait un besoin de communication et ce clip est destiné à éclaircir la clientèle. Il sera diffusé sur nos réseaux sociaux et notre site Internet."

À l’origine de la venue de Jean-Luc Fonck sur l’entité de Péruwelz, on retrouve Anne-Charlotte Beatse, ex-attachée de presse du RMP, qui connaît bien le chanteur.

Ce dernier s’est laissé séduire par le projet, sans doute conquis aussi par la bonne odeur de barbecue. "Pour que j’accepte une proposition de ce genre, il faut que ça m’amuse et que ça m’interpelle. Or, le concept m’intriguait", explique Jean-Luc. "À la fin de la journée, je sortirai donc un peu moins bête. Et puis, je vais bien manger !", glisse-t-il avec le sourire.

Après avoir rangé ses côtes à l’os et fermé le frigo, Jean-Luc nous lance : "vous voyez, il y en a peu qui réalisent leurs cascades eux-mêmes !"

On ne le changera plus !