Philippe Mouton se demande si l’abri anglais à Ploegsteert existe encore

COMINES L’entité de Comines-Warneton comprend de nombreux et d’importants éléments de patrimoine datant de la première Guerre Mondiale. Depuis quelques années, la commune le met en valeur, en marge du développement du tourisme de la Grande Guerre. Mais le conseiller communal du cartel PS-Ecolo Philippe Mouton s’inquiète.

Ce vendredi, alors que d’un côté, le DVD Nos mémoires vives consacrés aux témoignages concernant les victimes civiles des deux conflits mondiaux, Philippe Mouton a remarqué, en matinée, “que des gravats ont été déposés à l’endroit où se trouvait jusqu’il y a peu un abri de facture anglaise situé Busschemeers à Ploegsteert. La question principale est de savoir si l’abri existe toujours, ou s’il a été détruit pendant le chantier ou par le poids des matériaux qui ont peut-être été déposés dessus.”

Philippe Mouton a alors très vite réagi, suite à une interpellation. “Dès que j’ai eu vent des faits qui concernaient ce vestige vieux de près d’un siècle, j’ai averti les autorités communales et la police locale.” Le conseiller communal a également rencontré le propriétaire des lieux.

“Il ne m’a pas vraiment dit si l’abri était encore en état ou s’il avait été détruit. J’ai essayé de sensibiliser cette personne à la valeur patrimoniale d’un abri parmi les mieux conservés dans la commune jusqu’à aujourd’hui. J’ai parlé de l’importance que cet élément architectural pouvait revêtir au moment où notre commune avait posé la première pierre du Centre d’interprétation de la guerre 14-18.”

Pour Philippe Mouton, il s’agit de conserver le patrimoine de la Grande Guerre.

“Il sera en outre primordial, pour garder toute sa pertinence à notre futur Centre d’interprétation, que la Ville de Comines-Warneton se dote de mesures de protection pour son patrimoine historique en profitant de ses ressources humaines et documentaires et en faisant respecter les réglementations régionales.”



© La Dernière Heure 2012