L'aire d'accueil pour motor-homes de la cité des Cinq Clochers est très fréquentée. Malheureusement, elle est actuellement déqualifiée et est loin des critères de qualité en matière d'accueil. Si le site actuel rencontre des problèmes d'utilisation, et de gestion, il manque également une réglementation d'utilisation.

La Ville a décidé de prendre le problème à bras-le-corps puisque l'aire en question va être déplacée du côté du parking arrière de la Maison de la Culture. En décembre dernier, le marché de travaux porté par le bureau d'études a été approuvé et celui-ci a fixé l'ordre de commencement des travaux d'ici la période de mars-avril.

"L'aire de stationnement pour motor-homes implantée dans le périmètre de la Plaine des Manœuvres sera une halte de nuit équipée sur un espace public aménagé et répondra aux règles imposées par le Commissariat Général au tourisme", détaille l'échevine du Tourisme Sylvie Liétar (PS). Une nécessité, le marché du motor-home connaissant un essor spectaculaire depuis ces quinze dernières années et ne cessant de croître.

Sylvie Liétar revient ainsi sur un de ses points forts, à savoir sa localisation. "L'aire se retrouve à proximité du centre-ville, soit à cinq minutes à pied de deux monuments classés à l'Unesco et du cœur historique, à proximité des restaurants, cafés et commerces du centre-ville, la campagne est accessible rapidement à vélo ou à pied et les espaces aux alentours offrent des terrains sportifs, un parcours santé, un skate parc, la Maison de la Culture, etc."

Concrètement, les finalités du projet sont de mettre à disposition des motorhomistes un lieu d'accueil convivial, propre, fermé et offrant un sentiment de sécurité, d'améliorer les conditions d'accueil, d'optimaliser les services, d'améliorer l'accessibilité et l'ambiance paysagère, de proposer une gestion simple et intelligente, de privilégier une gestion autonome et smart, de s'intégrer dans un schéma d'accueil qualitatif et assurer une promotion de la ville et de la Wallonie et de viser une occupation optimale, appréhendant la dimension économique du tourisme.

Ce projet s'inscrit ainsi dans une véritable stratégie touristique tournée vers l'accueil des touristes autonomes à laquelle viendront s'adjoindre d'autres chantiers en cours telle que la halte nautique pour les plaisanciers ou en attente comme une aire motor-home détente-nature au Mont Saint Aubert ou encore à plus long terme une halte nautique pour bateaux à passagers.

"Ma volonté est de proposer des solutions d’accueil qualitatives à destination des motor-homes mais aussi de les intégrer dans un schéma plus global en mettant en place une véritable cohabitation entre itinérance fluviale, cycliste et motor-homes."