La Grande Roue débarque pour le plus grand bonheur des familles sur la belle Grand-Place du 1er avril au 1er mai 2022. Elle est dotée de 36 nacelles pouvant comporter quatre personnes, est haute de 50 mètres, et est éclairée de 18.000 ampoules LED. Installée entre l'église Saint-Quentin et la statue de Christine de Lalaing, la Grande Roue offrira un point de vue unique aux citoyens pour contempler la ville et ses alentours, à 50 mètres de hauteur. Une activité ludique et inédite pour tous les amateurs d'aventure et de douces sensations.

Après une longue période où le coronavirus a impacté de nombreuses activités, la Grande Roue sera l'occasion pour la Ville de Tournai d'accueillir touristes d'un jour ou fidèles riverains. Un excellent moyen donc de redynamiser le centre-ville de la Cité des Cinq Clochers. Pour les commerçants de la Grand-Place, l'arrivée de cette nouvelle attraction est de manière globale une chose même si une question reste sur toutes les lèvres. "C'est bénéfique pour les commerçants. La Grande roue amènera sans aucun doute des clients", indique Frédéric De Wilder, gérant de la Douce Heure, spécialisé dans toutes sortes de gourmandises. "L'idée est relativement chouette. Nous sommes demandeurs d'activités comme celle-ci. Cependant, Tournai devrait organiser plus d'activités allant dans le même sens. Malgré sa richesse au niveau de patrimoine, elle reste peu mise en valeur. Et quand les commerçants tentent de booster le centre, nous avons toujours des bâtons dans les roues. Rien que pour mettre une tringle de vêtements à l'extérieur, c'est peine perdue", déclare la responsable du commerce Capriss.

"Elle aurait pû être placée ailleurs"

Les deux tiers du parking de la Grand-Place resteront accessibles aux voitures, durant toute la durée de la présence de la Grande roue. Le marché de la Grand-Place sera également aménagé autour de l'attraction le samedi. "Pour ma part, la Grande roue aurait pu être placée ailleurs sur la Grand-Place. La question des emplacements reste déjà assez problématique à Tournai", poursuit le magasin Capriss. "C'est sûr que si une partie du parking est occupée, cela pose un souci. Cependant, la population locale évite de se stationner dans les zones payantes. Quant aux touristes, si leur envie de visiter la ville est bien présente, je ne pense pas que cela les empêchera de profiter de la Grande-roue et des commerces à proximité", conclut la Douce Heure.