Tournai dispose de l’unique atelier de métier à tapisser de Belgique. C’est au sein de l’asbl Crecit que tout cela est possible. Cette dernière permet, depuis 1954, la restauration de nombreuses tapisseries de renom. Elle se charge également de créer des œuvres contemporaines pour plusieurs galeries d’art connues internationalement. L’association a récemment restauré quatre tapisseries de l’histoire de Jacob, exposées jusqu’au 16 janvier au musée des Beaux-Arts de Tournai. Cette exposition permet de les voir réunies en même temps dans un seul lieu, ce qui ne sera probablement plus possible à l’avenir.

La restauration des quatre tapisseries de l’histoire de Jacob n’a pas été du tout repos. "Cela nous a demandé sept ans de travail", confie l’asbl Crecit. "Plusieurs raisons expliquent ce délai important de restauration. L’une des causes est le travail de recherche préalable qui doit être établi. Il permet de voir à quoi ressemblait l’œuvre à l'époque afin de la recomposer comme elle l’était auparavant. Il faut ensuite nettoyer les tapisseries en milieu aqueux pour ne pas que les couleurs ne débordent. Un gros travail de conservation est alors entrepris grâce au précieux soutien de la Province de Hainaut. Lors de cette étape, nous nous chargeons d’identifier les lacunes de manière à les combler. Au fil du temps, les techniques de restauration ont bien évolué permettant de stopper la dégradation des œuvres plus efficacement qu’il y a 20 ans."

La restauration des tapisseries de Jacob n’aurait pas été possible sans le soutien financier de la Province de Hainaut. "Le travail réalisé au sein de l’asbl du Crecit n’est pas rentable", confie Benoît Stephenne, président de l’asbl Crecit. "Le soutien financier de la Province de Hainaut est donc indispensable. Cette dernière tient à maintenir le savoir-faire et le patrimoine tournaisien en le finançant. Il ne reste d’ailleurs plus que les ateliers tournaisiens en activité en Belgique, rendant notre savoir-faire en conservation et restauration de tapisserie unique en Belgique."

Fraîchement restaurées et conservées, les quatre tapisseries de Jacob sont exposées, jusqu’au 16 janvier, au musée des Beaux-Arts de Tournai. "Retrouver ces quatre tapisseries exposées en même temps dans le même lieu est assez rare", informe Benoît Stephenne. "Elles sont habituellement exposées une à la fois dans la cathédrale de Tournai. La place disponible y est nettement inférieure ne permettant pas une exposition simultanée de toutes les tapisseries de Jacob. D’autres sont également visibles au musée d’art contemporain de Bruxelles, à Florence et également à Glasgow."

Les tapisseries de Jacob ne sont pas les seules œuvres majeures restaurées et conservées grâce à l’asbl Crecit. "Nous avons notamment restauré les parties abîmées d’une œuvre de Picasso. Nous travaillons également pour de nombreuses galeries d’art internationales pour lesquelles nous produisons des œuvres selon leurs demandes", conclut Benoît Stephenne.