Mélina et Jérôme, de jeunes tournaisiens, vivent une aventure d’un an en Australie.

Voilà maintenant plusieurs mois que Mélina Longhin, 24 ans, et Jérôme Lefebvre, 25 ans, vivent une aventure inoubliable. Le jeune couple a en effet pris la direction de l’Australie en septembre dernier pour y vivre durant une année.

"À la base, c’est Mélina qui a proposé l’idée, souligne Jérôme. Ayant terminé tous les deux nos études et n’étant pas encore au travail, on s’était dit que c’était le moment d’en profiter et l’Australie, avec son visa vacances-travail, s’y prêtait bien."

Mélina et Jérôme mènent ainsi leur projet de visiter l’Australie. "À notre arrivée, nous avons pu compter sur l’accompagnement de My Little France. Évidemment, pour gagner de l’argent, nous travaillons sur place. Durant quinze jours, nous avons fertilisé des pousses de pin. Ensuite, nous avons rejoint une ferme de tomates, tomates cerises, où nous travaillons encore actuellement."

Les deux voyageurs ne s’imaginaient évidemment pas que le pays allait être frappé par une vague d’incendies sans précédent au moment de préparer leur périple. Heureusement, ils ne se sont jamais trouvés dans une zone fort touchée par les flammes.

"Nous avons par exemple pu visiter les Blue Montains qui tirent leur nom de la brume bleutée qui provient de l’évaporation de l’huile des eucalyptus. Malheureusement, quelques semaines plus tard, 50 % de la zone est partie en fumée…"

Mélina et Jérôme ont aussi été confrontés aux conséquences des incendies. "Il y a moins de deux semaines, et alors que nous sommes à une centaine de kilomètres des incendies, nous avons pu constater des fumées gris orangé suite à un jour très chaud avec beaucoup de vent. De temps en temps, une certaine brume s’installe suite aux fumées…"

Des aventures à suivre

Une application australienne est en tout cas bien utile aux amoureux. "Elle nous permet en effet de voir si un incendie s’est déclaré à proximité. Il y en avait par exemple un à 50 kilomètres de notre position, mais il est sous contrôle."

Sur place, on ne s’attend pas à voir la situation s’améliorer. "On arrive justement aux mois les plus chauds de l’année en janvier et février. On a battu récemment un record de température avec 49 °C. En tout cas, aux informations locales, on ressent surtout une certaine révolte contre le premier ministre climatosceptique. On a d’ailleurs pu voir une manifestation contre lui dernièrement à Sydney. On ressent un sentiment général de tristesse de la population qui se sent impuissante et qui voit cette biodiversité partir en fumée…"

Mélina et Jérôme vivent en tout cas leur aventure australienne à fond, sans en perdre une miette ! Ils vont prochainement continuer leur périple à bord de leur Van. "Nous résidons actuellement à Tocumwal, un endroit un peu perdu, et notre volonté pour la suite est de faire le tour de l’Australie par les côtes. Évidemment, nous tenons à l’œil l’évolution de la situation pour adapter notre parcours si besoin."

En attendant, les personnes qui souhaitent voyager par procuration avec nos deux interlocuteurs peuvent toujours se tourner vers leur page Facebook, intitulée Les aventures de Méli et Jéjé en Australie. "On veut faire ressortir, via des petites vidéos et photos, le côté positif de l’Australie qui est et restera un magnifique pays. On partage de belles images de paysages, de koalas, de kangourous, de dauphins, etc., pour changer de ce que le monde voit actuellement."

Frappés par la différence de mentalité

Mélina et Jérôme ont rapidement été frappés par la différence de mentalité et de culture constatée en Australie. "Nous avons dernièrement pris part à un festival, organisé chaque année, qui vise à récolter des dons pour soigner les koalas d’une certaine maladie. Pour boire ou manger, il ne fallait pas payer à proprement parler mais effectuer un don. Les Australiens fonctionnent à la confiance, ce qui est plus difficile d’imaginer chez nous." Jérôme illustre encore son propos par un autre exemple.

"Il n’est pas rare de voir des particuliers vendre des pots de miel artisanaux. Les pots sont disponibles devant leur habitation et il suffit de mettre l’argent dans une sorte de boîte pour en prendre un. Le tout sans véritable surveillance. Encore une fois, on imagine plus difficilement de voir cela chez nous." À côté de la population locale, Mélina et Jérôme apprennent également des autres voyageurs. "Nous avons pu faire connaissance avec un Uruguayen, des Français, des Allemands, des Anglais, etc. Nous avons même fêté le Nouvel An avec des Taïwanais ! On se charge de leur faire découvrir la Belgique (rires) ."

Brisbane, Orange, Sydney… les découvertes et les souvenirs sont déjà nombreux pour les amoureux qui n’en sont qu’au début de leur périple !