La plaine des manœuvres est assurément un des endroits symboliques de la cité des Cinq Clochers. Véritable poumon vert situé juste en entrée du cœur de ville, l’espace y est important.

"Cet endroit est fortement lié à l’histoire de la Ville, souligne l’échevin de l’Aménagement du territoire, Philippe Robert (PS). Son nom porte bien son histoire car ce terrain appartenait auparavant à la Défense qui venait y faire ses manœuvres. La Ville en est devenue la propriétaire en 1967."

Dix ans plus tard, le 7 novembre 1977, le conseil communal de l’époque décidait de son affectation. Ainsi, un tiers du terrain allait être consacré à l’habitat, un autre tiers pour les activités sportives et le dernier pour les activités culturelles. "Dès 1977, on y construira alors la maison de la culture tandis que le hall des sports était quant à lui inauguré en 1997."

Afin de préserver cet espace, un schéma directeur, réalisé par les architectes-urbanistes Jourdain et Ginon, a été adopté par le conseil communal du 5 juillet 1993. "Ce schéma n’a pas entièrement été mis en œuvre et, aujourd’hui, les prescriptions qui y sont inscrites ne sont à certains égards plus en accord avec les besoins actuels de la population, notamment en ce qui concerne les cheminements."

La Ville a donc pour projet, de le réaménager en un parc urbain. Cela fait d’ailleurs partie des priorités du Schéma de développement communal et ce projet est inscrit dans la déclaration de politique communale. Il fait d’ailleurs l’objet d’une fiche-projet reprise au Programme stratégique transversal de la Ville.

"La plaine des manœuvres est destinée à devenir un espace de loisirs, ce qu’elle est déjà en grande partie, et de rencontres" , dévoile encore Philippe Robert. Pour cela, les citoyens seront amenés à venir donner leur avis. "Cette participation citoyenne est effectivement souhaitée par le collège communal ainsi que par les instances régionales."

Grâce aux résultats de cette participation, la Ville pourra déterminer quel sera l’outil d’aménagement du territoire le plus approprié à mettre en œuvre afin de garantir sa préservation tout en répondant aux besoins que les citoyens auront exprimés.

Si des aménagements sont possibles, il n’est cependant pas question de revoir de grosses infrastructures sur la plaine des manœuvres. "Les riverains, et les Tournaisiens plus largement, ne sont pas demandeurs de cela." Souvenons-nous du fameux projet Top Golf effectivement évoqué il y a quelques années à cet endroit… "Nous partons désormais d’une page blanche, ou presque !"