Tournai-Ath-Mouscron Les équipes belges juniors et seniors se sont confrontées à la Roumanie.

Le club de gymnastique CGOM accueillait, dimanche, l’un des plus grands matches internationaux de gymnastique artistique féminine, à la veille du Test Event : Allemagne, Roumanie et Belgique ! "Les trois équipes seront l’une contre l’autre au Test , le 17 avril à Rio", a expliqué Fabienne Schoon, présidente du CGOM. "L’affiche était donc vraiment magnifique. Pour nous, c’était un plaisir de l’organiser."

Sold out plusieurs jours avant le match, l’événement a répondu à l’attente des spectateurs. Proches de l’élite, ils ont pu voir les moindres détails de chaque gymnaste, leurs déceptions, leurs joies, leurs erreurs mais surtout des prestations à couper le souffle. Après deux heures de show, c’est finalement la Belgique qui a pris la 1re place, devant la Roumanie et l’Allemagne. La déception de la Roumaine Catalina Ponor et de ses équipières pouvait se lire sur leur visage… Tout comme la joie d’Axelle Klinckaert et de Laura Waem, arrivées, respectivement, 1re et 2e du classement général individuel.

Cindy Vandenhole , la championne de Belgique née à Courtrai et qui a toujours évolué dans des clubs flamands, était très heureuse de la réussite de son équipe. "C’est très rassurant pour la suite", a-t-elle reconnu, le sourire aux lèvres. "Mais on doit continuer à travailler et ne pas se reposer et se dire que tout est gagné."

À midi, les juniors belges et roumaines se sont rencontrées. Contrairement aux seniors, l’équipe belge s’est pris une sacrée claque. Elle a fini à la 2e position, avec plus de dix points de retard. "C’est vrai qu’il y a eu de nombreuses chutes", explique David Spagnol, entraîneur du Centre de haut niveau, à Mons. "Mais cette compétition montre quand même qu’il y a une évolution de nos filles, et c’est encourageant."

Au final, c’était un public conquis qui a quitté la salle mouscronnoise, heureux d’avoir vu les plus grandes gymnastes internationales au top de leur niveau, à la veille des JO…