Tournai-Ath-Mouscron Le projet, à cheval sur Péruwelz et Beloeil, a été présenté par Ideta et Ipalle.

C’est par le biais de la société Moulins Saint-Roch qu’Ideta et Ipalle introduisent leur projet d’extension de ce parc visant à implanter trois éoliennes entre Thumaide et Bury. Une se situe dans le prolongement des quatre qui avaient déjà obtenu un permis et qui vont être montées dans les prochaines semaines puis mises en service en décembre près de l’E42. Les deux autres sont envisagées de l’autre côté de l’autoroute, dans le futur zoning Polaris.

Cinq éoliennes figuraient dans le premier projet mais une d’elles avait été refusée suite à un recours. Le nouveau projet, lui, couvrira la consommation électrique de 4.500 ménages.

"La norme à respecter en termes de distance par rapport aux habitations est de 600 m pour les villages et 400 m au moins pour les habitations isolées", a souligné Jean-Christophe Genis, du bureau CSD, chargé de l’étude d’incidences. "Ce projet est conforme de ce point de vue puisque l’éolienne 5 est située à 582 m d’une habitation isolée sur la N50 et à 510 m de plusieurs habitations isolées du côté de la chaussée de la Barrière, sur la N60. "

L'éolienne 5 est en zone agricole en prolongement des quatre bientôt montées et les 6 et 7 sont dans le périmètre de la future zone d’activité économique Polaris. Les éoliennes 1 et 6 se situent sur le territoire de Beloeil. Les autres sur Péruwelz.

La question des bénéfices pour les communes est intervenue. Olivier Bontems (Ideta) a rappelé qu’il s’agissait d’un partenariat 100 % public entre Ipalle et Ideta. "Les revenus reviendront aux deux intercommunales et par corollaire aux communes. Pour Ideta, la redistribution se fait à travers les dividendes vers les communes de la zone, avec une clé de répartition favorisant les communes associées au projet, en l’occurrence Beloeil et Péruwelz ."

L’implantation d’éoliennes sur Polaris ne s’effectuera pas n’importe comment. "Il ne peut pas y avoir de bureaux avec beaucoup de monde dedans à moins de 50 m d’un mât ", a ainsi assuré Olivier Bontems. "Mais justement, Ideta a achevé le schéma des parcelles de Polaris et tout se fera dans les règles. "