Depuis 1998, la journée du 7 avril est dédiée à la commémoration du génocide des Tutsis au Rwanda mais également à la mémoire de tous les soldats belges morts au service de la Paix depuis la Seconde Guerre mondiale.

À Tournai, ce moment est ainsi également synonyme de recueillement devant la stèle érigée en la mémoire de Bruno Méaux. Il y a plus de 25 ans, le 7 avril 1994 pour être précis, le jeune para-commando était assassiné à Kigali au même titre que neuf de ses coéquipiers.

Malgré la crise sanitaire, ce recueillement s'est tout de même tenu ce mercredi en comité restreint. Le bourgmestre Paul-Olivier Delannois a ainsi convié le Colonel Van De Velde pour venir prendre part à cet hommage rendu sur le coup de 11h. "Partout en Belgique, un hommage a été rendu à ces soldats de la Paix, explique le Colonel. Dans les quartiers militaires, on respecte notamment une minute de silence afin de commémorer tous les morts depuis la Seconde Guerre mondiale. Ce moment est très important pour les militaires, on peut notamment le remarquer sur les réseaux sociaux."

À plusieurs dizaines de kilomètres de Tournai, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder a participé au même moment à la commémoration à la Tombe du Soldat Inconnu à Bruxelles en mémoire des 252 soldats belges morts en service depuis 1945. Leurs noms ont été cités dont celui du tournaisien Bruno Méaux...

© D.R.