WIERS Le comité du RFC Wiers rend un vibrant hommage à son président, décédé jeudi.

Ils ne l’entendront plus jamais prononcer sa célèbre phrase : "Il est de coutume à Wiers…"

Le décès, survenu jeudi, de Jean-Louis Nève, président du RFC Wiers, a créé un choc tant l’homme était apprécié. Il n’avait que 53 ans.

Ses funérailles auront lieu ce mercredi mais comme les rassemblements sont interdits, les comitards ont décidé de dresser une chapelle ardente sous le porche près des vestiaires. Elle sera accessible jusqu’à mercredi soir.

"C’était la moindre des choses, souligne Michaël Liétard, membre du CA du club, qui rappelle le parcours footballistique de Jean-Louis Nève. Wiersien d’origine, il avait fréquenté l’école Saint-Joseph et aimait jouer au foot avec ses copains. Ce n’est qu’à 19 ans qu’il a débuté au club et hormis une escapade d’un an à Thumaide, il est toujours resté à Wiers. Avec les réserves, il a obtenu au moins dix titres et il a aussi remporté deux fois la coupe du Hainaut avec les vétérans. Il était cofondateur du club de mini-foot de la JS Bondon Wiers en 1989. Il y a joué."

Membre actif de l’association des Deux Vernes, Jean-Louis avait intégré le comité du RFC Wiers en 2012 et était devenu président en 2016. Il entamait son deuxième mandat.

Décrit comme rassembleur, charismatique et très investi, Jean-Louis nourrissait de grandes ambitions pour le club, ce qui ne l’empêchait nullement de faire rire ses potes avec ses blagues à deux balles. Depuis jeudi dernier, il les fait tous pleurer…

G.Dx