Tournai-Ath-Mouscron La majorité prévoit de l’augmenter de 0,5 %.

La majorité sillienne vient de présenter sa note de politique générale pour les six ans à venir. En matière de mobilité d’abord, on retiendra que la volonté de la liste du bourgmestre est de finaliser le Ravel et son maillage vers les centres de village et la gare mais aussi de protéger les abords des sept écoles de l’entité tout en favorisant l’accès aux piétons et aux cyclistes.

Dans le domaine de la transition écologique et environnementale, l’équipe au pouvoir entend promouvoir le vélo comme mode de déplacement individuel, ce qui impliquera la création de nouvelles pistes cyclables et piétonnes.

Concernant le développement durable, les projets ne manquent pas non plus. Citons la création d’une maison des arts et du terroir et à Hoves d’une maison de village multiservices. "Repenser les centres des villages de Silly, de Bassilly et de Hoves est également prioritaire, de même que l’aménagement d’un parking de 40 places au centre de Silly ainsi que la rénovation et la sécurisation de la traversée de Bassilly. Nous voulons également promouvoir une zone d’intérêt économique à proximité de la gare en faveur des PME locales", souligne le bourgmestre Christian Leclercq.

Dans le secteur de la petite enfance, un des objectifs sera d’accroître le nombre de places d’accueil via l’agrandissement de la crèche Les Petits Fripons.

Sur le plan fiscal, le bourgmestre a fait comprendre qu’il faudra à un moment ou à autre revoir légèrement à la hausse le taux de la taxe IPP. "Une hausse de 0,5 % nous semble nécessaire tout en veillant à ce que Silly demeure parmi les communes les moins taxées de Wapi."

En ce qui concerne la sécurité, il est prévu de renforcer le contrôle de la vitesse, principalement sur les routes régionales mais aussi de campagne. "L’installation prochaine de plusieurs radars sera de nature à répondre en partie à la problématique de la vitesse excessive", ajoute le bourgmestre. Sportivement parlant, l’extension de la salle Sillysports est encore à l’ordre du jour afin de favoriser la pratique de nouvelles disciplines émergentes.