Le 24 septembre, la patronne du café s’apprêtait à fermer son établissement. Elle avait déjà tiré les tentures. Il restait un client. Qui l’a agressée après avoir eu des gestes déplacés. Cette habitante de Mouscron a été frappée assez longuement et violemment au visage jusqu’au moment où, face à sa résistance, l’homme s’est relevé et a quitté les lieux, raconte le journal "Nord-Eclair".

La zone de police du Val de l’Escaut a identifié sans peine l’agresseur. La scène a été filmée par une caméra de surveillance. Le dossier a été mis à l’instruction du chef d’attentat à la pudeur avec violences et coups et blessures volontaires. "L’inculpé est en aveu partiel", a précisé M. Bariseau, Substitut du Procureur du Roi.

Il s’agit d’un individu de 59 ans bien connu de la justice tournaisienne et de la Défense sociale. En 1985, il avait tué une dame de 80 ans, Emma Servaege, rue du Levant à Mouscron, à coups de marteau. En 2006, il avait tué une autre dame, Véronique Brel, dans la cité Gosseries à Mouscron.

La dernière agression a été commise au moment où le meurtrier, interné à l’EDS, bénéficiait de sorties autorisées dans le cadre d’une demande de libération à l’essai.