Lors du dernier conseil de police qui s'est tenu cette semaine, un point relatif aux bodycams a été traité. Pour rappel, il s'agit d'une petite caméra que les policiers portent sur leur corps lors des événements festifs, sportifs ou bien lors d'éventuelles manifestations. Ces caméras de surveillance ont comme principal objectif de réduire le nombre de plaintes portées à l'égard de la police, de dissuader les éventuels criminels mais également d'augmenter la coopération entre les policiers et les citoyens durant les interventions. 

Ces bodycams sont de plus en plus utilisées au sein des communes voisines pour en faire bénéficier les agents. Le fait d'octroyer ces petites caméras à la police du Tournaisis était depuis quelques temps abordé et fortement discuté. Il a été constaté que les communes de Tournai, Antoing, Brunehaut ainsi que Rumes avaient fait passer une décision de principe dans chaque conseil communal. Toutefois, une étape administrative était indispensable afin de poursuivre la démarche et d'arriver à l'aboutissement du projet. 

Une firme a donc été rapidement contactée et 14 bodycams seront bientôt opérationnelles au sein de la police du Tournaisis. Ces dernières seront testées à partir de septembre prochain, principalement pour le service intervention. A la suite de cette période test, une évaluation sera effectuée afin d'analyser les avantages de cette nouvelles technologie au sein de la police. 

"A titre personnel je pense que ceci ne pourra qu'être bénéfique tant pour le policier que pour le citoyen", conclut le bourgmestre de Tournai Paul-Olivier Delannois.