L’art graphique mis à l’honneur à la rue de Tournai à Mouscron. Pendant tout le week-end, les artistes mouscronnois ont pu embellir la rue de part leurs créations. L’ancien Wibra, devenu un chancre au fil des années, a retrouvé de sa superbe grâce au graffeur Toke Oner, venu faire des graffitis sur la façade. L'échevin de la culture, Laurent Harduin, et le propriétaire du bâtiment ont été séduits par le résultat. Le chancre devrait être détruit dans les prochains mois afin de faire place au projet Eden.

Toke Oner, graffeur réputé à Mouscron, n’a pas hésité à venir exposer ses créations sur la façade de l’ancien Wibra de la rue de Tournai. "Je fais partie de la maison de jeunes "la ruche" où nous avions organisé un projet, pendant le covid, qui avait pour but de montrer notre travail aux employés communaux notamment", explique Toke Oner. "Nous leur avions également fait part du manque de place disponible à Mouscron pour exercer notre art. Tout cela a finalement abouti à ce partenariat nous donnant carte blanche pour embellir la rue de Tournai."

Autodidacte, Toke Oner a commencé à exercer sa passion lorsqu’il n’avait que 16 ans. "Je me suis intéressé à cette passion lorsque j’allais au rugby à Neerpede à Bruxelles", confie-t-il. "Pour rentrer chez-moi, je devais passer par une rue où de nombreux graffeurs se réunissaient pour exercer leur art. Je suis alors tombé dedans à ce moment-là. Cela fait désormais près de 15 ans que j’exerce."

Depuis lors, Toke Oner exerce sa passion en contemplant son évolution. "Mes créations ont beaucoup évolué au fil du temps", poursuit-il. "J’aime observer cette évolution et pouvoir exprimer librement mon art. Il me permet de faire les choses en grand et de redonner le sourire aux passants conquis par mes œuvres. En tant que graffeur, je suis assez tributaire de la météo ce qui me pousse à me dépasser pour ne pas rester dans ma zone de confort."

Laurent Harduin, échevin de la culture à Mouscron, était satisfait du résultat. "Nous voulions permettre aux artistes de s’exprimer pendant tout le week-end", indique-t-il. "La rue de Tournai était dédiée aux arts graphiques qui ont permis de redonner de la superbe à la rue. Le chancre de l’ancien Wibra a ainsi pu être décoré par le graffeur Toke Oner. Il sera, par la suite, détruit pour faire place au projet Eden. Le propriétaire du bâtiment était très satisfait du résultat. Toke Oner a mis la cité hurlus à l’honneur en graffant un ourson qui porte le chapeau hurlus donnant un résultat magnifique."