Un bel esprit d’entraide règne au sein de cette rue peuplée d’une vingtaine d’habitants.

En cette période délicate de pandémie de Covid-19, les gestes de solidarité et d’entraide fleurissent un peu partout dans la région.

Dans le Tournaisis, le plus bel exemple est sans doute à aller chercher du côté du village de Béclers, au sein de la rue Relambu. Longue d’un bon kilomètre, la rue compte sept habitations pour une vingtaine d’habitants. Face à la crise sanitaire, les habitants se sont magnifiquement structurés et organisés.

"En réalité, nous n’avons pas attendu l’arrivée du virus pour créer une cohésion sociale hors du commun au sein de notre rue, nous dévoile Géry Tilleul, 62 ans et résident de la rue Relambu depuis 38 ans. Nous avons ainsi l’habitude d’organiser ensemble différents événements comme des apéros entre voisins. Évidemment, avec cette crise, nous nous sommes organisés différemment."

Les habitants ont ainsi adopté les différents moyens de communication actuels comme WhatsApp ou Skype pour prendre des nouvelles des uns et des autres mais également pour se coordonner.

"Nous avons également mis en place un agenda ainsi qu’un calendrier pour ce qui concerne les courses de première nécessité. Une personne est alors chargée de faire les courses pour les autres habitants de la rue en fonction de leurs besoins. Chaque jour est ainsi spécifique : le mardi pour les courses générales, le mercredi pour la boulangerie, le jeudi pour la boucherie, etc."

La fête du samedi soir !

Et pour apporter un peu d’animation à la rue, voire au village en général, Géry n’a pas hésité à sortir ses platines. "Dans les années 70 et 80, j’ai animé, avec un certain succès, pas mal de soirées dans la région. Beaucoup de gens en ont gardé de bons souvenirs. C’est ainsi que j’ai décidé, il y a deux semaines, d’improviser le samedi soir une animation d’une vingtaine de minutes pour le voisinage et pour tous les travailleurs obligés."

Il a effectivement ressorti le matériel et placé quelques baffles devant son habitation. Le voisin de Géry a même filmé ce moment pour le diffuser en live sur Facebook. Les réactions ont été très positives.

"Les gens ont crié, applaudi, allumé leurs lampes de poche, klaxonné et, surtout, j’ai reçu une déferlante de messages d’encouragement sur Facebook. Il fallait donc remettre le couvert ce samedi, ce que j’ai fait en créant, une nouvelle fois, une chaude ambiance dans les maisons du coin et plus de 110 personnes étaient connectées sur le live."

Géry Tilleul n’impose qu’une seule règle ! "Pas de rassemblement ! On ouvre les fenêtres, on se connecte et on fait la fête chacun chez soi. Ce samedi, à 20 h, il y aura de nouveau de l’ambiance dans les champs !"

Et c’est dans cette période inédite que Géry fêtera dans quelques jours ses 63 ans. Là encore, il faudra innover. "On organisera pour l’occasion un e-apero. Pourquoi pas ? Il faut s’adapter !"