En juillet, malgré que l’entreprise soit toujours sous scellés, divers incendies se sont déclarés dans le bâtiment d’OMICA, en raison très probablement d’une auto-combustion des déchets qui y sont entreposés. 

À chaque fois, les pompiers ont pu maîtriser le feu. Cette situation a déjà été dénoncée maintes fois par le bourgmestre Paul-Olivier Delannois. Inaugurée en juin 2018 sur le site des anciens Textiles d’Ere, l’entreprise Omica Groups est spécialisée dans la collecte et le recyclage de résidus de broyage de véhicules automobiles. Un peu moins de deux ans plus tard, la société fait l’objet d’une ordonnance de cessation d’exploitation. 

Cette décision, prise par le bourgmestre de Tournai, s’explique par le non-respect du permis d’environnement. 

Face à la menace que présente cette situation, il a été décidé d'effectuer des travaux importants de remise en état du site. Et la Ministre de l’Environnement, Céline Tellier, a  mandaté la SPAQuE pour évacuer 35.700 tonnes de déchets. Le début des opérations commence ce lundi.