La société anonyme Ventis a dernièrement sollicité la commune de Brunehaut pour un projet éolien avec l'implantation sur son territoire d'un mat de mesure anabat au sein d'un champ privé de la rue du Plat Monnier.

Un projet qui a été soumis, à la demande du fonctionnaire délégué, à enquête publique qui s'est clôturée ce 15 février. 282 citoyens ont ainsi fait valoir leurs réclamations ou leurs observations dans ce dossier.

"Cela prouve qu'il soulève de nombreuses contestations de la population brunehautoise et environs, souligne le Collège communal brunehautois. Il ne permet pas de rassurer les riverains quant à l'avenir d'un éventuel nouveau parc éolien."

Le Collège se dit, sans équivoque, en phase avec les remarques émises par les citoyens. "C'est l'ensemble du résidentiel laplaignois, depuis  le Chemin du Flux jusqu'au Sart Colin, soit la moelle épinière du village, qui verrait son identité bafouée et son paysage massacré. Une partie d'Hollain est aussi concernée."

Face à ce constat, c'est donc sans surprise que le Collège communal brunehautois a remis un avis défavorable à l'implantation de ce mat de mesure. "Ce dernier s'avère lui-même source de pollution visuelle et paysagère. Les maisons les plus proches se situent en effet entre 250 et 500 mètres, rues du Burgot et du Plat Monnier !"

Une réflexion globale semble indispensable quant au développement éolien sur le territoire du Parc naturel des Plaines de l'Escaut. "Il y va de l'intérêt de la population mais aussi d'un gain d'énergie et de temps pour le promoteur. Le Parc naturel a d'ailleurs élaboré une carte qui est une ligne de conduite et un outil à la décision pour un éolien respectueux des valeurs du développement durable. À travers cette carte apparaît directement l'ineptie de ce projet et ce dès sa genèse et sa conception."

Le Collège assure enfin que des paramètres comme la sensibilité paysagère, la sensibilité biologique, le réseau écologique, la protection de l'habitat, l'absence de covisibilité ne sont pas rencontrés tant dans la pose de ce mat que dans l'éventuel projet éolien sous-jacent.