Tournai-Ath-Mouscron Belœil va bientôt perdre sa dernière agence bancaire et son distributeur avec.

Fin avril, le 24 exactement, l’agence BNP Paribas Fortis de Belœil fermera ses portes. "Les agences BNP Paribas Fortis de Chièvres et de Leuze s’associent pour encore mieux vous servir" , est-il indiqué sur la façade du bâtiment situé en plein centre de la cité des Princes.

Il n’y aura donc bientôt plus d’agence bancaire dans le village, mais surtout plus de Bancontact non plus. Dès lors, pour les commerçants comme pour les personnes âgées par exemple, la nouvelle est contrariante.

Le débat s’est invité à la table du conseil. "Ne pourrait-on pas prévoir l’installation d’un terminal qui permettrait retraits, virements et versements du côté du nouvel office de tourisme ?" se demande Michel Dupont (PS), remonté par cette fermeture. "Sinon, tout le monde va devoir acheter un ordinateur pour pouvoir faire ses virements !"

L’échevin des Finances, Michel Dubois (Bel’Élan), s’est penché sur la question et s’est intéressé au cas de deux communes. " Dans les Ardennes, à Vresse-sur-Semois et à Érezée, un distributeur a été installé dans des locaux communaux via bpost. Sauf que pour entrer dans les conditions, il ne doit plus y avoir de bureau bpost dans la commune. Or, nous en avons un, à Quevaucamps. En plus, ce service ne serait pas gratuit. Faire installer un distributeur coûterait entre 20 000 et 25 000 € par an."

Alain Carion (MR) lance une autre piste. "En tant que commune, nous avons logiquement des relations privilégiées avec une banque bien connue. Ne peut-on pas essayer de trouver une solution de ce côté ?"

D’autres villages de l’entité, comme Stambruges et Grandglise, sont dans une situation identique. En fait, pour retirer des billets, il faut se rendre à Quevaucamps (au centre et le long de la nationale) et à Basècles (nationale).