L’équipe de l’ASBL Carnaval signale que la quarantième édition du Carnaval de Tournai aura bien lieu les 18, 19 et 20 septembre prochains. Lisez la réaction du cabinet de la ministre Glatiny au bas de l'article

Selon l’ASBL Carnaval, il se pourrait que celui-ci soit le dernier événement qu'elle organise. Concernant les pass déjà achetés, ceux-ci resteront valables pour les soirées qui auront lieu en septembre. Cependant, vous pouvez également vous faire rembourser si vous le souhaitez.

Pour cela, rendez-vous sur leur site internet sur la page des remboursements, complétez le formulaire et ils reprendront contact avec vous afin que vous puissiez ramener vos places au bureau de l’ASBL et vous faire rembourser quand ils seront sûrs que le Covid-19 ne menacera plus la santé publique. La fin des demandes de remboursement est fixée au 31 mai 2020. Après quoi, il ne vous sera plus possible d’effectuer une nouvelle demande.

"C’est un double coup de massue que nous avons reçu en cette semaine du 9 mars dernier. Les administrateurs de l’ASBL Carnaval de Tournai souhaitent partager avec vous la nouvelle d’une décision lourde de conséquences, reçue le mardi 10 mars dernier, à savoir que la convention Rosetta sous laquelle était engagée Juliette Saey, coordinatrice, ne sera pas renouvelée pour l’année 2020-2021. Le contrat de notre coordinatrice a donc pris fin ce vendredi 13 mars, soit seulement 3 jours après avoir reçu le courrier signé par la ministre Glatigny, sans en avoir été averti préalablement. Aucune communication n’a d’ailleurs été faite sur ce point et nous sommes persuadés que nous ne serons pas les derniers de la liste à apprendre cette nouvelle aussi brutalement. Nos coordinatrices étaient engagées sous cette convention depuis plus de quinze ans. En perdant sa coordinatrice et seule employée - le reste de l’équipe étant composée de bénévoles -, l’ASBL Carnaval de Tournai ne pourra probablement plus assurer l’organisation de ses prochains événements", explique l'ASBL.

À l’heure actuelle, les finances ne leur permettent pas de prendre à leur charge l’engagement d’une personne à temps plein, les solutions à court terme sont minces, voire inexistantes. "Nous tentons de trouver une solution afin de pouvoir assurer la pérennité de notre ASBL et ainsi, une partie du folklore et de la vie associative et culturelle de la Ville de Tournai".

Voici la réaction du cabinet de la ministre Glatigny

"La situation budgétaire de la Communauté française est actuellement difficile : ses recettes diminuent et ses dépenses augmentent. Il a donc été impulsé une réflexion sur l'utilisation des postes « CPE – Rosetta » au sein du Gouvernement. En attente de la décision de l'Exécutif, les dossiers de renouvellement sont analysés en tenant compte du domaine de compétence et du caractère proche de la date d'échéance de la convention d'octroi de ces postes.

Dans le cas de l'ASBL "Carnaval de Tournai", il est apparu que ce dossier ne relevait pas directement des compétences de la Ministre Glatigny ni en aide à la jeunesse, ni en jeunesse, ni en sport. Le secteur de la culture serait mieux à même d'évaluer un éventuel soutien. La décision de ne pas renouveler le contrat « CPE-Rosetta » ne remet naturellement pas en cause l'intérêt culturel du projet de l'ASBL Carnaval de Tournai. Le report de l’événement en raison de la crise sanitaire devrait permettre de dégager des pistes au regard de son financement."