Enfin ! D’ici quelques mois, le rond-point situé dans le carrefour formé par le boulevard des Canadiens et la rue de la Barrière de Fer ne sera plus que de l’histoire ancienne.

Ce fameux rond-point provisoire constitué de blocs rouges et blancs, installé pourtant depuis plus de dix-sept années maintenant, va en effet laisser sa place à un carrefour franc doté d’un nouvel axe principal, avec un marquage spécifique.

"La voirie disposera d’un dispositif surélevé, précise encore la bourgmestre Brigitte Aubert (CDH). Des îlots directionnels et arborés verront encore le jour dans le carrefour et les trottoirs seront également rafraîchis et équipés de dalles podotactiles et de guidage."

Actuellement, les personnes empruntant ce rond-point peuvent déjà constater pas mal d’agitation tout autour. "Les impétrants sont déjà occupés à y travailler", précise l’échevine Marie-Hélène Vanelstraete (CDH). Ores est déjà intervenu tandis que la SWDE y travaille actuellement jusqu’au début du chantier."

Et ce dernier va très vite démarrer. La société TRBA commencera effectivement les travaux le 7 septembre prochain. Tout devra alors être terminé pour le 18 décembre 2020 au plus tard. "Pendant la durée des travaux, le carrefour sera complètement fermé à la circulation."

Un choix de la bourgmestre, en concertation avec la firme chargée des travaux, qui est facilement compréhensible. Si le carrefour n’était pas fermé complètement, les travaux auraient dû être réalisés par phases et n’auraient pas été terminés avant le mois d’avril 2021. Une sacrée différence !

"C’est bien un choix qui a été réalisé, confirme Brigitte Aubert. Cela sera plus contraignant mais durant un moment beaucoup plus court. TRBA s’est engagée auprès de nous pour que les travaux soient terminés pour les fêtes. Nous espérons pouvoir inaugurer le nouveau carrefour comme cadeau de Noël. C’était d’ailleurs important pour les commerçants que tout soit terminé pour cette période."

Encore un projet d’ampleur qui va donc être très prochainement mis en route et qui confirme, s’il le fallait encore, la dynamique de la mutation urbaine et sociale enclenchée par la Ville de Mouscron.

Mickaël Delfosse