Centre de recherche et développement d’excellence créé en 1994, le Centre Technologique International de la Terre et de la Pierre (CTP) est spécialisé dans le traitement et la valorisation de matières solides. Dans une logique d’économie circulaire, le Centre crée de nouvelles matières premières ou des nouveaux matériaux dits circulaires à partir de sous-produits industriels et de déchets post-consommation, grâce à des solutions innovantes et rentables pour le monde industriel.

Frédéric Dufour, président du CTP, et Stéphane Neirynck, directeur général du Centre, ont accueilli ce mardi matin Willy Borsus (MR), vice-président et ministre wallon de l'Économie, de la Recherche et de l'Innovation, de l'Urbanisme et de l'Aménagement du territoire, pour une visite des installations et une présentation des avancées du projet Remind.

Lancé par le CTP, Remind (pour REverse Mineral INDustry) a pour ambition d’accélérer la circularité des matériaux de construction en Wallonie. Le projet s’inscrit dans le cadre de Circular Wallonia, la stratégie de déploiement de l’économie circulaire en Wallonie lancée par le ministre Borsus. Validé par le Gouvernement wallon en janvier 2021, le plan liste six filières prioritaires dont le secteur de la construction.

Concrètement, Remind regroupe quatorze acteurs majeurs de l’industrie primaire et de l’industrie du recyclage en Wallonie qui sont associés autour de neuf projets de recherche industrielle complémentaires. En mutualisant les besoins et les potentiels industriels existants, leur objectif commun est d’élaborer de nouveaux projets industriels qui boosteront l’économie, l’emploi durable et non délocalisable, et favoriseront la transition du secteur vers une industrie wallonne décarbonée.

Une coupole scientifique, constituée de deux centres de recherche, le Centre Scientifique et Technologique de la Construction et le CTP, et des universités UCLouvain et ULiège, accompagnera les industriels et développera des solutions technologiques innovantes pour le secteur de la construction. Le CTP héberge les travaux du projet Remind qui bénéficie du soutien du Ministre.

"Ce genre de collaboration entre les centres de recherche, les universités et les industriels est essentielle afin d’accélérer la circularité des matériaux de construction en Wallonie et de générer de l’emploi local et durable, souligne le ministre Borsus. En effet, l'économie circulaire dans son ensemble emploie déjà plus de 14 000 personnes en Wallonie et de l'ordre de 56 000 si on tient compte des emplois indirects. C’est la raison pour laquelle ce projet a été inscrit dans la stratégie Circular Wallonia. Je tiens à féliciter le Centre Terre et Pierre pour son implication dans ce projet."

Une importante activité à l’international

Plateforme unique en Europe du Nord-Ouest par sa taille (9 000 m²) et les technologies dont il dispose, le CTP bénéficie de halls pilotes permettant de démontrer à grande échelle les solutions innovantes de recyclage et de valorisation des matières secondaires. Le ministre a ainsi pu assister à une démonstration grandeur nature de tri et séparation en voie humide et voie sèche, de matériaux issus de la déconstruction des bâtiments.

Grâce à sa forte expertise en métallurgie extractive, le Centre est aussi spécialisé dans la récupération de métaux nobles et stratégiques à partir de minerais naturels (projets miniers) ou de déchets industriels. Cette compétence lui permet aujourd’hui de collaborer avec des donneurs d’ordre du monde entier et représente pas moins de 30% de son chiffre d’affaires. Une belle reconnaissance pour cette petite structure wallonne qui compte 40 salariés.

Voisin de l’ancien site industriel des Ateliers Louis Carton dont une partie a été acquise par l’Agence de Développement Territorial IDETA, le CTP sera un acteur clé du futur technopôle d’économie circulaire que l’intercommunale prévoit de développer sur le site. Véritable centre de référence, le technopôle réunira tous les acteurs de la chaîne de valeurs de l’économie circulaire pour favoriser les synergies et accélérer la transition vers un modèle économique plus durable en Wallonie.

Le technopôle pourra bénéficier de l’expertise du CTP et aura pour vocation d’accompagner le tissu économique et entrepreneurial de la région. Il offrira des infrastructures adaptées aux entreprises et sera créateur de nouveaux emplois. Premier pôle de ce type, il donnera une impulsion déterminante à la mise en œuvre d'une dynamique d'économie circulaire en Wallonie picarde, et plus globalement en Wallonie.