La part de seniors dans le nombre total de victimes sur la route a considérablement augmenté, c’est ce qu’a indiqué l’institut Vias. En effet, l’année dernière, il y a eu 4 962 victimes de plus de 65 ans : 4793 blessés et 169 décès.

Face à ce constat préoccupant, la députée tournaisienne Ludivine Dedonder a interrogé le Ministre de la Mobilité, François Belot, pour connaître les chiffres en Wallonie picarde.

C’est ainsi que l’on apprend qu’en 2018, en Wapi, on a dénombré 4 tués et 133 blessés. La Wallonie picarde compte donc 3% de toutes les victimes parmi les seniors de Belgique.

"J’imagine que la hausse des victimes seniors dans un accident de la circulation s’explique par le vieillissement de la population. La part des seniors dans la population augmente et par conséquent ils sont davantage présents dans le trafic mais avez-vous connaissance de causes d’accident différentes par région ? " a questionné Ludivine Dedonder

" Il apparaît que le nombre de seniors sous l’affluence de l’alcool victimes d’un accident de la route est plus élevé en Wallonie picarde que dans l’ensemble de la Wallonie et de la Flandre. En Wallonie picarde, il y a aussi une part un peu plus importante de seniors piétons et cyclistes victimes par rapport à la moyenne wallonne" a indiqué le Ministre.

26,3% des victimes en Wapi étaient piétons (moyenne wallonne : 20,3%) 13,5% des victimes en Wapi étaient à bicyclette (moyenne wallonne : 7,4%) 54,1% des victimes en Wapi étaient en voiture (moyenne wallonne : 63,3%) 3% des victimes en Wapi étaient à mobylette (moyenne wallonne : 3,7%) 1,5% des victimes en Wapi étaient à cyclomoteur (moyenne wallonne : 1,8%)

"Des constats qui doivent sensibiliser nos zones de police et nos communes à renforcer les mesures de prévention et à investir davantage encore dans la protection des piétons et des cyclistes. Cela étant, je suis bien consciente que la plupart des communes ont la volonté d’avancer en ce sens mais elles manquent cruellement de moyens financiers pour mettre en place l’ensemble de ces aménagements. Une augmentation de la dotation des communes serait la bienvenue ! ", a conclu Ludivine Dedonder