La commune est la première à avoir été libérée de la guerre en 1944.

Cela fera bientôt 75 ans que le 2 septembre est une date importante dans l’agenda rumois. En effet, cette date rappelle l’arrivée dans la commune du motocycliste éclaireur de la compagnie A du 82e bataillon de reconnaissance de la 2e division blindée américaine.

Un passage pourtant fortuit puisque l’homme ne s’était pas rendu compte qu’il avait franchi la frontière franco-belge en passant le petit pont qui surplombe l’Elnon. Après avoir aperçu des drapeaux belges, le motocycliste a fait demi-tour avant de revenir dans un convoi de véhicules militaires en route pour libérer la Belgique. Rumes, et plus précisément La Glanerie, a ainsi été le premier village libéré des Allemands.

Si l’événement est commémoré chaque année à Rumes, il le sera de manière un peu plus conséquente pour ce 75e anniversaire. Les festivités vont ainsi se dérouler sur deux jours, comme le détaille Martine Delzenne, échevine des Affaires civiques.

"Le dimanche 1er septembre sera plus une journée festive tandis que les cérémonies officielles se tiendront le lendemain. Le dimanche aura lieu le vernissage de l’exposition de la Fondation Auschwitz, ‘Belgique 1914-1945 - Parcours de témoins au cœur de la tourmente’." Une expo déjà visible au foyer Notre-Dame à Rumes dès ce samedi, et cela jusqu’au mercredi 4 septembre, de 10h à 12 h et de 14 h à 16 h.

"La partie festive, dans une ambiance Libération avec des musiques d’époque et des food trucks, sera à retrouver dans la soirée", ajoute encore l’échevine. "Dans la salle de la gare à Rumes se tiendra le bal de la Libération avec les Carmine Sisters et leur orchestre. Le tout se clôturera avec un spectacle de son et lumière sur écran géant et un feu d’artifice."

Le lendemain , lundi 2 septembre, place aux cérémonies officielles. Rendez-vous à 18 h au Petit Pont, où le premier libérateur U.S. sera célébré en compagnie de vétérans, de personnalités et représentants des armées belges et américaines.

"Une autre cérémonie est prévue à 18 h 30 au Mémorial de la Libération avec une évocation audiovisuelle de la campagne des libérateurs de la U.S. Army’s 2nd Armored Division Hell on Whels. Un dernier hommage est attendu à 19 h 30 à la stèle de l’Armée secrète à Rumes aux réseaux de Résistance avec la participation des enfants des écoles et des chorales."

Enfin, pour l’événement, un foulard souvenir est mis en vente actuellement à la maison communale et le jour des festivités. "Il est disponible pour 8 €. Beaucoup de personnes aiment le collectionner. On en crée un nouveau pour ces commémorations tous les cinq ans."