La brasserie des Légendes est connue notamment pour l'utilisation de malts réalisés à partir de l'orge cultivé au sein de la ferme familiale. De Ranke, elle, a bâti sa réputation en recourant aux fleurs de houblon dans son processus de brassage alors que la plupart des brasseries travaillent avec une version en pellet de cette plante herbacée.

La première dispose de deux sites de production, l'un à Irchonwelz dans l'entité d'Ath et l'autre à Ellezelles. Et c'est dans ce village du pays des Collines que le brasseur Pierre Delcoigne a fixé rendez-vous à son ami Nino Bacelle, de la brasserie De Ranke.

"Nous voulions marquer le coup pour notre 20e anniversaire en 2020, mais nous avons dû revoir nos plans en raison de la crise sanitaire", explique Pierre Delcoigne. Partie remise en 2021 avec un produit qui pourrait être prêt pour le mois de mai. "Le secteur horeca représente 40% de notre chiffre d'affaires annuel. La fermeture des cafés pèse donc fort sur nos activités."

Plus dur encore, l'exportation, représentant environ 30% de l'activité, a aussi été en berne. "La France et l'Horeca français constituent un de nos principaux marchés", relève encore Pierre Delcoigne. Au total, la brasserie des Légendes a observé une baisse de 35% de ses revenus entre 2020 et 2019.

La crainte de Pierre Delcoigne est de voir les cafés ne pas s'en sortir peu après la reprise, lorsque les aides publiques seront levées. "Où les cafetiers vont-ils trouver de l'argent pour acheter nos bières?", s'inquiète-t-il.

La nouvelle préparation sera ambrée et devrait titrer entre 5 et 6% vol. alc. Elle présentera une amertume plus marquée que les bières traditionnelles en Belgique. Cinq variétés de houblon et quatre de malts entrent dans sa composition. Le houblon provient de deux cultivateurs de Comines et de Poperinge.

Ce type de brassin collaboratif lie généralement des brasseries étrangères, mais Pierre Delcoigne et Nino Bacelle ont voulu jouer la carte de la proximité. "Nous souhaitions montrer à l'amateur de bière les spécificités propres de chacune de ces deux brasseries. Avec l'orge et le houblon, nous sommes dans le 100% local."