L’avant-projet de 71 logements au bois de l’Ermitage a été présenté au public.

Un lotissement du côté des carrières de Basècles et du bois de l’Ermitage ? On en parle depuis des décennies mais cette fois, le projet est relancé. Ou plutôt l’avant-projet, qui a été présenté au public lors d’une réunion d’information.

Ce dossier, à la demande du promoteur Lotisud Invest, s’étend sur 2 hectares et porte sur un développement immobilier de 71 logements, à savoir 23 maisons et 48 appartements, plus un espace dédié à une fonction mixte comme bureaux/commerces et un bâtiment dédié au service public. La demande comporte aussi un dossier d’ouverture de voirie.

Que retenir de la séance ? L’accès principal, à double sens, se fera depuis la N50 entre Basècles et Quevaucamps. La vitesse y serait probablement limitée à 30 km/h. Du côté de la rue de Grandglise, par laquelle on accède actuellement vers les carrières, le passage serait réservé aux piétons et cyclistes. Une sorte de Ravel, donc. Mais les riverains auraient la possibilité de passer avec leur véhicule.

Quant au type de logements, il devrait y avoir une mixité, entre maisons quatre façades et appartements.

"L’objectif est aussi de créer des espaces publics, avec bancs, barbecue. Nous sommes conscients que le site englobe des carrières et qu’il faudra sécuriser au maximum plusieurs zones. Des promontoires pourraient être installés afin de pouvoir bénéficier d’une belle vue sur le paysage environnant, a indiqué Bernard Dellacherie (AGéDeLL), auteur de projet. Le site est très vert et nous voulons préserver le plus possible cet aspect. C’est ainsi que nous prévoyons un demi-niveau enterré pour les places de parking des futurs habitants."

Pas question non plus de hauts buildings. Un R + 2 est envisagé avec sans doute un étage supplémentaire (penthouse) en recul tout au-dessus, concernant les appartements bien sûr.

La population est invitée à émettre ses remarques et suggestions par écrit jusqu’au 3 mars au plus tard. Il suffit d’écrire à la commune (collège communal, rue J. Wauters, 1 à 7972 Quevaucamps) avec copie au demandeur, Lotisud Invest SPRL, rue de Montauchamps, 14 à 6724 Habay.

Le bureau CSD sera ensuite chargé de l’étude d’incidences.

De nombreux riverains ont assisté à la réunion d’information.

Plus de 60 personnes, des riverains pour la plupart, ont participé à la réunion. Leurs craintes ? Notamment le flux des véhicules - on parle d’une centaine de voitures le matin et d’une centaine le soir - et cette entrée via la N50. Des comptages vont être réalisés par CSD dans le cadre de l’étude d’incidences.

Quant à la critique relative à l’arrivée du béton dans une zone très verte, l’auteur de projet, Bernard Dellacherie, estime qu’on se trouve près du centre de Basècles et que le projet n’a pas vocation justement à dénaturer la zone puisque les carrières devraient être valorisées. Une friche industrielle présente sur le site pourrait être maintenue comme point de rappel historique.

Les pompiers ont exprimé des craintes pour leur quiétude puisqu’ils viennent pêcher dans une des carrières. Mais l’auteur de projet se veut rassurant : leur carrière est située côté rue de Grandglise et sera peu impactée.

Il est question d’un commerce ou d’un service. "Comme par exemple une crèche. La commune aura bien entendu la main pour accepter ou refuser. On imagine mal une boîte de nuit", a souligné Bernard Dellacherie.

"Beaucoup de logements qui existent déjà ne trouvent pas preneur. Alors, comment garantir que les vôtres seront occupés ?", demande cette dame. Les logements construits devraient être proposés à la vente. Mais qui pourra se permettre un tel achat ? La question reste en suspens.