Un quatuor d’indépendants est à l’origine de la création de cette nouvelle confrérie

Samedi, ce sera leur première sortie. Les Casseux, c’est leur nom, ont pour objectif de se faire plaisir avant tout. Ils vont en quelque sorte faire le carnaval. Il faut dire que les membres de ce quatuor, à savoir Roberto Alota, Dany Beatse, Pierre-Yves Lardinois et Valentin Hecq, ne sont pas les derniers quand il s’agit de festoyer.

"J’ai moi-même des origines à Binche et je fais le porteur d’oranges. Mes compères adorent aussi le carnaval, que ce soit celui de Binche, de La Louvière et même d’autres", indique Valentin Hecq, secrétaire des Casseux.

Quoi de plus normal, dès lors, qu’ils sortent pour la première fois à l’occasion de la célèbre marche du Casseu d’Quinquets organisée par Arrêt 59 et le Rond’eau des sources et qui a lieu ce samedi soir à Péruwelz. "Notre idée était d’abord d’apporter une plus-value à un événement qui existe déjà", note encore Valentin. "Nous en avions discuté il y a quelques mois et nous nous sommes lancés, en nous constituant en ASBL."

Les Casseux, qui sont treize au total pour l’instant, dont les quatre fondateurs vont assurer un ramassage ce samedi. "En réalité, quelques confréries se sont créées cette année pour apporter une touche folklorique durant la journée", poursuit Valentin. "Nous avons rendez-vous chez Roberto à 15 h et ensuite, après une balade en musique dans les rues de notre ville, les groupes se retrouveront vers 17 h sur la Grand-Place. Quelques arrêts dans des établissements partenaires sont prévus. Un rondeau carnavalesque est programmé vers 18 h. Nous rejoindrons ensuite en musique et en fanfare via le parc le départ de la marche du Casseu d’Quinquets, du côté du terrain de football."

À la fin de la marche, les Casseux et leurs amis effectueront le chemin inverse pour un rondeau, final cette fois, de nouveau sur la Grand-Place. "Nous, nous serons déguisés en gentilshommes, avec l’attirail de circonstance, comme le chapeau et les gants", précise encore Valentin Hecq.