Le nombre de livraisons de repas à domicile ne cesse d'augmenter. Alors que le phénomène s’était développé lors de la crise sanitaire, il ne connaît toujours pas de baisse de régime malgré la réouverture des restaurants, bien au contraire. Certains restaurateurs voient leur nombre de livraisons augmenter au fil des semaines tout en continuant à assurer un service sur place. Une bonne nouvelle donc pour ces établissements Horeca qui avaient été fortement impactés par les mesures sanitaires.

Les habitudes des clients restent pourtant les mêmes. "Le nombre de livraisons hebdomadaires ne diminue pas vraiment depuis la réouverture des restaurants", indique la pizzeria Enzo de Tournai. "Il nous arrive de livrer uniquement des repas à domicile pendant un jour et de faire exclusivement du "à emporter" le lendemain. C’est donc assez variable mais sur l’ensemble de la semaine, nous ne constatons pas de différence sur le nombre global de livraisons. Les habitudes des clients restent, elles aussi, assez similaires par rapport à l’avant covid. Seul le mode de paiement privilégié par les clients change légèrement puisqu'ils se tournent désormais plus souvent vers un paiement par carte plutôt qu'en liquide."

D’autres restaurateurs peuvent même se targuer de voir leur chiffre de vente augmenter grâce aux livraisons. "Le nombre de livraisons quotidiennes ne cesse d’augmenter ces derniers temps", confie "L’original pizza" de Tournai. "Je n’ai pourtant pas remarqué une diminution de la clientèle se rendant sur place ni un changement dans ses habitudes."

La tendance peut encore changer selon le "So Drive Burger" de Mouscron. "Pour le moment, nous observons un juste équilibre entre les livraisons et les plats à consommer sur place", annonce-t-il. "Le nombre de livraisons reste donc assez stable mais cette tendance va peut-être changer au fil des semaines. Les clients gardent, pour le moment, leurs habitudes de confinement mais rien ne dit que cela n’évoluera pas par après."

Les nouvelles sont donc bonnes pour les restaurateurs de Wallonie picarde qui bénéficient du retour de leur clientèle et d’un service de livraisons qui a encore la côte. Il reste maintenant à voir si cette tendance sera maintenue au fil des semaines. La mise en place éventuelle du covid safe ticket obligatoire pourrait également jouer en la faveur des livraisons.