Dans certaines communes, le suspens est à son comble sur de nombreux points

Qui sera bourgmestre ? Quelle majorité ? Ces élections ont un réel enjeu.

ATH : Qui sera bourgmestre ? Si Jean-Pierre Denis avec ses 3.350 voix en 2006 semblait sur une voix royale pour le 14 octobre, l’arrivée de Marc Duvivier ou même Florent Van Grootenbrulle, le fils de, brouillent les cartes. À moins qu’un lieutenant ne tire son épingle du jeu au milieu des querelles internes.

Celles  : Si le groupe CelDM garde la main, qui sera bourgmestre ? Au sein même de la liste, il y a un beau mano a mano entre Michel Pecquereau et Véronique Durenne-Renard.

Chièvres  : Le groupe Ecolo pourrait faire son apparition autour de la table du conseil.

Comines-Warneton  : Une question : le retrait de l’échevin Jean-Jacques Vandenbroucke aura-t-il un impact sur les résultats de la liste Action ? Autre énigme : les électeurs sont-ils fatigués de voir leur commune gérée par Gilbert Deleu ? Le MR et le cartel PS-Ecolo espèrent que c’est le cas.

Ellezelles  : Comme à Chièvres ou à Ath, les Ecolos aimeraient avoir au minimum un siège autour de la table du conseil communal.

Enghien  : La course au fauteuil mayoral risque de se jouer dans un mouchoir de poche si l’on se réfère au peu de voix de préférence qui séparaient les candidats en 2006. Partante pour un 3e mandat, Florine Pary-Mille (LB-MR) fera face à une rude concurrence masculine au sein de sa majorité arc-en-ciel. Olivier Saint-Amand (Ecolo) et Jean-Marie Deville (PS) peuvent légitimement y croire. Même Clément Crohain, l’ex-maïeur CDH, n’a pas encore dit son dernier mot.

Estaimpuis  : Qui arrivera second sur la liste PS ? Qui sera donc le dauphin légitime de Daniel Senesael ?

Lessines  : Tout semble incertain à Lessines. Tant au niveau de la future majorité que du maïorat.

Leuze-en-Hainaut  : Le scrutin permettra-t-il enfin à Christian Brotcorne de ceindre l’écharpe mayorale ? Détenteur il y a six ans du record de popularité (1646 voix), le député CDH (Idées) siégeant dans l’opposition s’était vu confisquer la place de bourgmestre, faisant les frais de l’alliance MR-PS qui avait propulsé Lucien Rawart (MR) au poste tant convoité.

Mont-de-l’Enclus  : Le MR et le cartel PS-CDH-Ecolo seront très probablement au coude à coude. Difficile de dire qui va l’emporter. Et si le MR l’emporte, Jean-Pierre Bourdeaud’huy gardera-t-il son avance sur Philippe D’Hondt ?

Mouscron  : Si l’alliance CDH-PS sera très probablement reconduite, le PS espère glaner plus de voix que le CDH et ainsi obtenir le leadership. Il y a un sérieux retard, mais Jean-Pierre Detremmerie n’est plus là et Alfred Gadenne devrait perdre des voix. Autre question : les affaires des partis de la majorité profiteront-elles aux partis de la minorité ?

Rumes  : Le basculement du PS dans l’opposition s’est joué pour sept voix en 2006. C’est dire si le scrutin de ce dimanche est très incertain…

Tournai  : Tout est énigme ou presque à Tournai. Tout d’abord : quel score réalisera Rudy Demotte ? Autres questions : qui arrivera en second au PS et qui sera désigné comme le faisant fonction ? Dans un autre volet énigmatique : l’alliance. Une majorité absolue du PS semble compliquée. Si le CDH se maintient, la majorité PS-CDH pourrait bien être reconduite. Ou Marie-Christine Marghem (MR) fera-t-elle à nouveau parler la poudre ? La liste dissidente Tournai Plus portera-t-elle préjudice au MR ? Et Ecolo, parviendra-t-il enfin à monter dans la majorité ? Difficile à dire... Surtout après avoir vécu un véritable coup de théâtre en 2006 à Tournai, aucun scénario ne doit être écarté.



© La Dernière Heure 2012