Depuis ce samedi, il faut revoir ses habitudes en matière de shopping. En effet, parmi les nouvelles mesures adoptées par le comité de concertation, il a été décidé que les commerces dits non essentiels devraient garder portes closes jusqu’au 25 avril prochain. S’ils peuvent néanmoins toujours pratiquer le click&collect, ces commerçants ont également la possibilité de recevoir des clients mais sur rendez-vous uniquement.

Ils sont donc nombreux à avoir dû s’adapter dans l’urgence pour être prêts ce samedi. Mais qu’en est-il des commerçants se trouvant à l’intérieur d’un centre commercial comme celui des Bastions ? Et bien là aussi, il a fallu s’adapter.

Ainsi, le gestionnaire/propriétaire des Bastions, Wereldhave Belgium, a lancé un système de réservation spécifique, intitulé Troov, qui permet aux clients de prendre rendez-vous en ligne. "Nous avons lancé Troov pour que nos magasins puissent rester ouverts en toute sécurité tout en étant coronaproof", souligne Harold d’Anstaing de Wereldhave Belgium qui assure encore avoir appris de l’expérience des Pays-Bas qui fonctionnent de la même manière.

Avec Troov, les personnes qui le souhaitent peuvent ainsi prendre rendez-vous dans le magasin où ils souhaitent faire leurs achats en se rendant sur le site internet des Bastions. Les réservations arrivent ainsi directement dans l’agenda des exploitants des différents magasins, tant des grandes chaînes que des petites boutiques. "Nous comprenons que pour un client, prendre un rendez-vous à l’avance ne semble pas toujours évident mais, grâce à Troov, c’est très facile."

Évidemment, le centre commercial des Bastions affichait une affluence bien moindre ce week-end. Le parking était ainsi bien clairsemé pour un samedi. À l'intérieur de la galerie commerciale, les clients se faisaient également rares. "Nous avons pris rendez-vous via la plateforme en ligne des Bastions pour acheter un parfum. C'est très simple mais c'est particulier car il faut vraiment avoir quelque chose en particulier à aller chercher, nous explique une des clientes du centre commercial de ce samedi après-midi. On a bien compris que le shopping pour le plaisir, c'est terminé pour un certain temps !"