La date du 12 novembre devait pourtant correspondre à la mise en service du nouveau contournement.

À l’instar du bourgmestre de Lessines, d’aucuns reprochent au SPW de communiquer des délais d’exécution qui ont parfois, pour ne pas dire souvent, bien du mal à être respectés.

Les travaux de la nouvelle route du contournement ouest de Lessines en sont un bel exemple. La date du lundi 12 novembre, c’est-à-dire hier, avait été avancée par la Sofico en charge de mener à bien cet important chantier routier pour l’ouverture à la circulation de la N56. Cet engagement n’a pas pu être tenu, hélas, en raison de plusieurs facteurs qui sont venus retarder la finalisation des travaux. "Cela fait 40 ans que les Lessinois attendent ce contournement. Ils ne sont plus à trois semaines près", ironise Pascal De Handschutter. "Je ne comprends pas que le SPW puisse invoquer les intempéries comme prétexte alors que nous avons bénéficié ces dernières semaines d’une météo exceptionnellement clémente", s’étonne le maïeur de la cité de Magritte.

Notre interlocuteur rappelle que ce chantier est piloté par la Région wallonne et non par la Ville de Lessines.

"Il faut être conscient qu’on ne réalise pas un chantier routier de cette ampleur en deux coups de cuillère à pot. Ce n’est pas au niveau du délai d’exécution que le problème se pose - celui-ci n’est pas exagérément long - mais par rapport à l’incapacité du SPW à élaborer un planning et surtout à s’y tenir", déplore encore Pascal De Handschutter. "Force est de constater que nos chantiers sont mieux coordonnés", ajoute le bourgmestre

Actuellement, seul 5 % du nouveau contournement est accessible entre les chaussées de Frasnes et de Renaix. Il reste à finaliser le tronçon principal compris entre la sortie de l’A8 (Trimpont) et l’entreprise Baxter (chemin de Papignies).

Apparemment, seuls les panneaux de signalisation et les barrières de sécurité restent à installer.

Une dernière phase qui nécessite encore quelques petites semaines de patience comme celle dont ont dû faire preuve les habitants des villages de Wannebecq et de Papignies, à nouveau reliés depuis 15 octobre dernier grâce à l’ouverture tant attendue du fameux pont construit au-dessus de la nouvelle route.