Tournai-Ath-Mouscron Depuis 2017, un collectif de riverains s’oppose à la construction dans leur quartier d’un immeuble de 15 logements.

En partenariat avec la Ville de Lessines, l’Habitat du Pays vert projette de construire à Houraing un immeuble comprenant une quinzaine de logements auxquels viendrait se greffer une salle communautaire destinée à accueillir les activités du service Animados, organisation tournée vers l’aide et l’animation en faveur des adolescents…

Depuis la première demande de permis datant de 2017, ce projet immobilier suscite une levée de boucliers dans le quartier où un collectif de riverains s’est mis en place, avant de faire circuler une pétition et d’introduire un recours qui a conduit l’investisseur à revoir sa copie.

Le projet réactualisé et qui vient d’être soumis à une seconde enquête publique n’est toujours pas du goût des opposants qui dénoncent toujours le caractère volumineux du bâtiment susceptible de voir le jour à l’angle de l’avenue Astrid et de la rue Victor Lepot. Les protestataires reprochent, en outre, au collège communal de cautionner un tel projet qui, selon eux, va à l’encontre des mesures à prendre de toute urgence pour lutter contre le réchauffement climatique.

"Cet immeuble sera chauffé par 15 chaudières à gaz. En 2019, c’est désolant alors que la Ville et le SPW auraient pu exiger que la consommation d’énergie du bâtiment soit quasi nulle comme cela est préconisé depuis plusieurs années par la Région wallonne. C’est d’autant plus interpellant que le formulaire de déclaration attestant de sa bonne performance énergétique n’était toujours pas présent lors de la nouvelle enquête publique."

Les mécontents ne comprennent pas que le fonctionnaire-délégué du SPW ait, cette fois, accordé les autorisations nécessaires. Voilà pourquoi ils ont transmis un courrier au ministre Di Antonio pour lui faire part de leur incompréhension.

"L’octroi du permis est d’autant plus inquiétant pour un bâtiment qui enfreint la réglementation en vigueur et est probablement très loin du standard NZEB (Nearly Zero Energy Building) préconisé par la RW. On pourrait écrire un livre sur les anomalies qui président à ce projet et la manière dont l’étude environnementale des riverains a été écartée", déplorent encore les membres du collectif.