Paul Olivier, l’échevin des Sports, répond aux remarques sur l’occupation du site.

Paul Olivier (Idées) ne s’est pas démonté mais il a tenu à mettre les choses au point. L’échevin des Sports n’avait pu être présent à la séance précédente du conseil lors de laquelle Steve Abraham (PS) avait relevé que visiblement, des clubs, le one wall et le basket pour ne pas les citer, quittaient la LeuzArena. Christian Ducattillon (PS) s’était étonné lui de l’absence d’analyse de risques des aires de jeux avec un budget passé de 2 000 à… zéro euro.

"L’analyse de risques se fait lors de l’installation du matériel et les jeux sont soumis chaque année à un contrôle périodique, a-t-il expliqué. En modification budgétaire, nous avons mis 2 000 euros et on a juste changé de numéro d’article. Donc, tout est fait dans les règles."

Paul Olivier s’est aussi exprimé sur les retards dans les travaux à la LeuzArena, point soulevé par Christian Ducattillon. "Nous ne sommes plus en campagne électorale. Nous attendons avec impatience une signature pour pouvoir entamer la phase finale de la LeuzArena. On s’attaque un peu trop souvent à la LeuzArena et à sa gestion", a dit Paul Olivier.

À propos du départ de certains clubs, il s’inscrit là encore en faux. "Le one wall ne nous quitte pas. Le club a simplement organisé un gros tournoi à Huissignies, dans une salle qu’il utilise aussi. Concernant le basket, l’équipe Premières y joue toujours et des entraînements s’y déroulent. Des matchs d’équipes de jeunes ont dû être organisés dans d’autres salles car la LeuzArena est victime de son succès. Nous avons aidé le club à trouver d’autres salles disponibles. Il faut dire aussi que le basket avait remis ses plannings en retard."

Steve Abraham a beaucoup discuté avec les responsables du basket et il était au courant. "Mais il y a un petit bémol. Oui, le planning a été rentré en retard mais le club aurait souhaité des réunions préparatoires tôt dans l’année, en février, pour organiser l’agenda et pouvoir par exemple préciser qu’il y aura des équipes en plus à caser."

L’échevin des Sports a répondu qu’il lui paraissait difficile de déjà organiser le planning de la LeuzArena en février.

G.Dx