Alors qu'il prône la vaccination depuis le début de la campagne, le bourgmestre Paul-Olivier Delannois voyait son tour arriver ce jeudi où, sur le coup de 13h, il a pu recevoir la première dose du vaccin Pfizer, il recevra la deuxième le 2 juin prochain. "Depuis le début, je dis que le vaccin est la solution et non le problème, assure le mayeur. Alors ,le faire savoir, c'est bien, mais montrer l'exemple est encore mieux. En le faisant, ce que j'attends avec impatience depuis le début, je veux inciter les Tournaisiens qui hésiteraient encore d'en faire de même lorsque le moment sera venu."

Le bourgmestre de la cité des Cinq Clochers, qui avait pour le coup vêtu un t-shirt humoristique comme il en a le secret, estime avoir réalisé un geste solidaire qui permettra, à terme, de revenir à une vie plus ou moins normale. Il a également pu se rendre compte, en condition réelle, du bon fonctionnement du centre majeur de vaccination tournaisien qui, pour rappel, est basé au sein du hall des sports. "Je pense avoir félicité le personnel du centre de vaccination à de nombreuses reprises mais j'ai tout de même pu me rendre compte que c'était très bien organisé. J'ai notamment pu discuter avec des volontaires qui m'ont interpellé sur le quota d'heures de bénévolat qui peut être réalisé sur un an et m'ont demandé si, dans le cadre de la Covid, ce quota ne pourrait pas être élargi."

Par expérience, le bourgmestre tient également à rassurer les Tournaisiens qui pourraient être surpris au moment de réserver leur vaccination. "Quand j'ai téléphoné pour prendre rendez-vous, on m'envoyait à Colfontaine. Quelle image aurais-je renvoyée si j'avais été me faire vacciner là-bas au lieu de le faire dans ma propre ville ? J'ai ensuite essayé de le faire via internet vers 15h, on me proposait alors encore Colfontaine et Ath. On m'a expliqué qu'il fallait retenter un peu plus tard et, sur le coup de 21h, j'avais cette fois pu choisir Tournai. Cela s'est expliqué par le fait qu'on ne propose les centres que lorsqu'il y a la garantie d'avoir les vaccins en suffisance. Dès lors, lorsqu'une personne réserve sa vaccination par internet, elle ne doit donc pas s'inquiéter si elle ne voit pas Tournai, il suffit d'attendre un peu et de refaire la démarche quelques heures après ou le lendemain."

Paul-Olivier Delannois tient cependant à rappeler à la population, vaccinée ou pas, à toujours faire preuve de prudence. "Une personne m'a dernièrement appris que son fils, âgé de 44 ans, avait dû être hospitalisé à cause de la Covid-19. Il est en réanimation et a été placé sous coma artificiel. Il s'agit pourtant de quelqu'un de sérieux qui respectait les règles... Il faut donc se montrer prudent. Vacciné ou pas, les gestes barrières doivent toujours être appliqués."