Originaire de Tournai, Marie a appris à coudre avec sa grand-mère dès l'âge de 15 ans. Par la suite, la jeune femme a récupéré son matériel mais avait, légèrement abandonné cette occupation. C'est un événement dans sa vie, qui va la reconnecter avec la couture.

"Lorsque j'ai été enceinte, j'ai tout doucement repris cette activité. J'avais l'envie de créer des choses personnelles pour mes enfants et il est vrai que j'ai toujours été une grande admiratrice des tissus"
, déclare Marie Dumoulin.

Il y a quelques années, cette passionnée s'est alors lancée comme indépendante complémentaire en créant Le temps d'une pause.

"Aujourd'hui, je réalise de nombreux articles pour les enfants. Cela va du doudou aux bavoirs en passant par les capes de bain. Je crée également quelques accessoires pour les femmes comme des lingettes démaquillantes ou des bandeaux. Pour éviter de gaspiller, avec les différentes chutes de tissu, j'élabore des lingettes démaquillantes de toutes les tailles. Mon métier d'architecte est étroitement lié à cette passion. Cela demande énormément de créativité".

Il est inévitable que la population est de plus en plus tournée vers les articles personnalisés et locaux. En effet, les personnes intéressées peuvent choisir le tissu et personnaliser l'article avec une éventuelle broderie.

"Depuis la crise sanitaire, je n'ai absolument pas arrêté. La population était très demandeuse. J'ai notamment eu beaucoup de femmes enceintes qui voulaient une collection complète et personnalisée pour leur futur enfant. De plus, avec cette période, les personnes ont pris plus le temps pour découvrir des créateurs de la région et de moins aller dans les grandes enseignes. J'ai évidemment eu pas mal de commandes de masques. Je pense aussi que la couture est réellement revenue à la mode, les personnes souhaitent créer elles-mêmes et il faut dire que les tissus sont de plus en plus attrayants", précise Marie.

Un moment de détente


Pour Marie Dumoulin, la couture est désormais une réelle passion voire une sorte d'échappatoire qui la transporte ailleurs. 

"Quand je couds, c'est un moment où je suis sous cloche, un temps de pause. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai nommé ma petite entreprise Le temps d'une pause. Cela me permet de décompresser. C'est réellement une parenthèse dans ma vie. Dans mon travail, je m'inspire de mon quotidien et de mes enfants. Par la suite, je souhaiterais faire davantage de créations mais pour le moment, je n'ai pas le temps. Cependant, je reste tout de même constante dans mes réalisations", conclut Marie Dumoulin.