Une opération, en plein centre-ville, a permis la découverte de cinq chambres de culture à l'abri des murs d'un ancien restaurant.

L'opération, menée à l'aube, par la police judiciaire de Tournai est l'aboutissement programmé d'une longue enquête.

"La perquisition, dans les anciens locaux d'un restaurant grec, actuellement inoccupé, a permis la découverte d'une plantation clandestine de 1387 plants de cannabis, répartis dans cinq chambres de culture. Toutes à des stades différents", précise le premier substitut du procureur du Roi Frédéric Bariseau.

Les lieux, situés en plein centre-ville, à la rue de Tourcoing, ne sont pourtant pas vraiment discrets et portent à croire que les cultivateurs "en herbes" ont pris de très gros risques d'être repérés. 

"Néanmoins, la culture y était intensive. À raison de 16 plants au mètre carré, là où habituellement on en retrouve seulement une douzaine, ce type d'installation laisse à penser que nous avons affaire à des pros. Même si les locaux étaient déserts et que la police n'a pas pu, pour l'heure, procéder à des interpellations", ajoute le magistrat.

Selon le laboratoire de la police judiciaire, le trafic durait depuis plusieurs mois, car il apparaît des traces d'une précédente culture.

"En d'autres temps, la police interpelle des trafiquants et remonte jusqu'à leurs installations. Mais, ici, nous sommes dans le cas de figure inverse. Des empreintes ont été relevées et des documents et du matériel saisis qui devraient permettre aux enquêteurs de poursuivre leurs investigations", conclut le premier substitut.