La future caserne d'Évregnies devrait être opérationnelle d'ici mars 2022

Les travaux sont en cours du côté de la rue de la Couronne à Évregnies, dans l'entité d'Estaimpuis.

Mickael Delfosse
La future caserne d'Évregnies devrait être opérationnelle d'ici mars 2022
©DELFOSSE
Après le chantier de la caserne de Rebaix, les responsables de la zone de secours de Wallonie picarde ont fait le point sur l'état d'avancement de celle d'Évregnies, qui est en train de sortir de terre du côté de la rue de la Couronne, à proximité du rond-point. La future caserne d'Évregnies sera similaire à celle de Rebaix et de Blaton dans sa conception ainsi que dans son fonctionnement, seuls les abords diffèrent.

"Les chantiers se construisent successivement", souligne-t-on du côté de la zone de secours de Wallonie picarde. Si le chantier est actuellement à l'arrêt suite aux intempéries actuelles, le montage de la structure portante pourra reprendre dès ce lundi. "Le planning indique que la livraison de la caserne pourra se faire pour fin décembre 2021-début janvier 2022. Il faudra alors laisser à la zone un mois ou deux afin de tester tout ce qui concerne la mise en place des différentes technologies pour que la caserne soit totalement opérationnelle dans le courant du mois de mars 2022."

On retrouvera donc un bâtiment très compact présentant toutes les fonctions nécessaires à un poste de secours : garages, vestiaires, locaux de vie, etc. "Ces nouvelles casernes seront peu énergivores avec des technologies développées de façon à ce qu'elles consomment le moins possible. Elles seront indépendantes du gaz grâce à un système de pompes à chaleur et on y retrouvera un système de ventilation contrôlée et maîtrisée dans les différents espaces de la caserne. La production d'électricité proviendra quant à elle de panneaux...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité