Tribunal correctionnel de Tournai: accusé pour des faits de rébellion, il oublie de venir à l'audience

C'est au sein du commissariat de Mouscron que l'homme n'a pas voulu se soumettre aux règles des forces de l'ordre.

M.P.
Tribunal correctionnel de Tournai: accusé pour des faits de rébellion, il oublie de venir à l'audience
©D.R.

Le 15 mars dernier, Julien (prénom d'emprunt) devait comparaître à la barre du tribunal correctionnel de Tournai pour des faits de rébellion à l'égard de plusieurs policiers.

Faisant défaut, le prévenu se représentait à l'audience de ce mardi après-midi pour s'expliquer après avoir formé opposition. "Ma mère a dû faire opposition. J'ai complètement zappé la date du 15 mars. Je devais sûrement travailler ce jour-là", a confié Julien à la juge Pichueque.

C'est au sein du commissariat de Mouscron que l'homme n'a pas voulu se soumettre aux règles des forces de l'ordre. "Au moment de me mettre au cachot, je me suis effectivement débattu", s'est rappelé Julien. "Il faut dire que le jour des faits, j'étais sous l'influence de produits stupéfiants".

"Je ne bois plus que le week-end comme tout le monde"

"Et votre gros problème avec l'alcool, qu'en est-il aujourd'hui ?", a questionné la juge. "Je ne bois plus que le week-end comme tout le monde. En ce qui concerne la drogue, j'ai suivi une cure de désintoxication à Bon-Secours et aux Marronniers (Tournai)".

D'après le témoignage des policiers, Julien "s'élançait vers eux et voulait vraisemblablement en découdre".

"Il ne sait pas juste débattu", a précisé le représentant du ministère public. Ce dernier a par ailleurs confirmé la peine des quatre mois de prison.

Le dossier a été mis en continuation pour permettre au prévenu de confier toutes les attestations relatives à ses hospitalisations.

"Dès aujourd'hui, rendez-vous aux Marronniers afin d'avoir votre document", a conseillé la juge. "Je vais tout de même téléphoner avant. Pour Bon-Secours, c'est un peu plus loin. Mais ne vous inquiétez pas, je vais tout avoir en ma possession", a conclu le prévenu.

Le représentant du ministère public n'a pas hésité à souligner l'incroyable gentillesse de la juge Pichueque...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be