Mouscron : 5 ans de prison requis contre celui qui prostituait une mineure

Philippe (prénom d’emprunt) était absent à l’audience et risque sans doute de le regretter.

-
Audience au tribunal correctionnel de Tournai (Deheneffe Bruno)
Audience au tribunal correctionnel de Tournai (Deheneffe Bruno) ©BRUNO DEHENEFFE

Le 23 janvier 2020, la maman d’une jeune fille mineure se rendait à la zone de police de Mouscron pour évoquer des faits de prostitution.

Visiblement, Philippe organisait les rendez-vous de la jeune femme. Interrogée, celle-ci avait dit dans un premier temps “qu’elle était d’accord et qu’elle aimait bien ça.” Philippe, selon elle, n’avait rien à voir dans cette histoire.

”En février 2020, alors qu’elle avait été placée en institution, elle avait changé de version, expliquant que Philippe lui avait monté la tête, souligne l’avocate de la partie civile. Ma cliente a révélé qu’elle devait s’adonner à des séances de sodomie, avec aussi des photos et des vidéos à la clé. Elle reversait ensuite l’argent de ses prestations au prévenu. Elle était mineure et il lui réservait les chambres dans les hôtels.”

1 800 € par jour !

La partie civile assure que la jeune femme éprouvera à coup sûr des difficultés dans sa vie de femme. “Ces faits sont graves. Elle gagnait jusqu’à 1 800 € par jour”, précise encore l’avocate pour expliquer la fréquence à laquelle la jeune fille devait travailler.

Le ministère public n’a bien entendu pas été tendre à l’égard du grand absent. “Ces faits sont abominables. Il tenait les rênes. Je n’aurai aucune pitié. Je requiers 5 ans de prison.”

Jugement le 9 janvier.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be