Un professeur trop proche de ses élèves à Comines?

Un professeur est poursuivi pour des faits de harcèlement et d’attentat à la pudeur. Il aurait entretenu des relations trop étroites avec ses élèves.

/ /
 Le professeur, qui conteste les faits, risque une peine de deux ans de prison.
Le professeur, qui conteste les faits, risque une peine de deux ans de prison. ©ÉdA – 30474494700 
Éric (prénom d’emprunt) était professeur depuis plus de 15 ans dans un établissement scolaire de Comines, où il dispensait des cours d’éducation...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité