Le week-end dernier, un accident impliquant une voiture et un train s'était déroulé à Estaimbourg, dans l'entité d'Estaimpuis. L'accident s'est produit à la rue de Tournai, au passage à niveau n°11 de la ligne de chemin de fer 75A. Venant de Tournai, le train qui se dirigeait vers Mouscron est entré en collision avec une voiture qui franchissait ce passage à niveau doté de barrières. Le conducteur, aveuglé par le soleil, a été tué sur le coup.

"Des vérifications ont été faites", indique Jessica Nibelle, porte-parole du gestionnaire du réseau Infrabel. "Tout fonctionnait correctement. La police des chemins de fer est également intervenue sur place et a conclu qu'il s'agissait d'un accident. Le conducteur n'aurait pas vu les barrières baissées à cause du soleil".

Des faits d'imprudence

Au cours de l'année 2021, 46 accidents sur des passages à niveau ont été déplorés. Ceux-ci ont par ailleurs, causé neuf morts et cinq blessés graves. "Les passages à niveau sont des lieux sécurisés", poursuit Jessica Nibelle. "Les accidents sont généralement dus à des faits d'imprudence de la part des automobilistes. La plupart des personnes impliquées dans ce type d'accident résident à proximité. Elles pensent connaître les lieux par coeur et ne pensent donc plus à respecter le code de la route".

Pour éviter des drames comme celui survenu à Estaimbourg, Infrabel entretient régulièrement les passages à niveau. Il veille également à diminuer leur nombre. "Des alternatives sont donc envisagées comme des tunnels ou des ponts. Bien entendu, cela engendre un coût". Des campagnes de sensibilisation se tiennent aussi dans les établissements scolaires.

Au sein de la commune, un projet avait été envisagé pour remplacer certains passages à niveau. Toutefois, le Collège communal l'a rejeté estimant que ces investissements n'étaient pas nécessaires...