Depuis quelques jours, un ou plusieurs individus s'attaquent de nuit aux chevaux en prairie. Des actes odieux, les équidés sont en effet retrouvés gravement mutilés le lendemain.

Les services de la zone de police du Val de l'Escaut assurent que ces faits les interpellent particulièrement. "Le territoire de notre zone héberge un grand nombre de pensions et de manèges équestres."

Hier, lundi 31 août, une jument a par ailleurs été mutilées à Velaines, dans l'entité de Celles. Si une enquête est en cours, la police ne possède actuellement aucun élément permettant de rattacher ce fait à la vague de barbarie connue sur le sol français.

"Parallèlement, de nombreuses informations erronées circulent sur les réseaux sociaux et alimentent un climat de crainte général. Rappelons-le, le fait commis à Velaines et l'unique cas recensé à ce jour sur le ressort de notre zone de police."

Les services de police du Val de l'Escaut demandent cependant de rester vigilant et de leur relayer dans les plus brefs délais tout agissement suspect.