Mouscron - Comines

Le 11 novembre, sur la place de la Rabecque, les chiffres ont toujours de quoi affoler les compteurs. "Habituellement, on dénombre 2 500 âmes à Ploegsteert, mais lundi, la population atteindra les 15 000 personnes, coureurs et spectateurs confondus", explique Chantal Vandenbroucke.

"Il y a 39 ans que cela dure. Ou plus exactement que, d’année en année, la courbe de croissance des inscriptions est exponentielle", précise, avec un brin de satisfaction, Christiane Clinckemaillie.

"Pour assurer le bon déroulement et la sécurité de l’épreuve, nous recevons l’appui de 60 policiers et le soutien, inconditionnel, de 150 bénévoles qui gravitent autour de l’organisation de la Course du souvenir", rappelle Jean-Jacques Vandenbroucke, à l’origine de la première édition du Mémorial Trophy.

À l’aube du quarantième anniversaire, et à cinq jours de l’épreuve, les trois organisateurs, sollicités de toutes parts, ne savent plus où donner de la tête, comme chaque année à pareille époque.

Depuis le début de semaine , il y a une permanence qui est assurée, de 10 à 18 heures, à l’hostellerie de la place, pour permettre au plus grand nombre de retirer les dossards avant le jour de la course. "C’est indispensable d’être sur le pont une semaine à l’avance, car autrement ce serait la cohue monstre, à la salle des sports, lundi prochain", ajoutent Chantal et Christiane.

"Et puis cette année, il faut saluer le travail considérable des ouvriers de l’administration communale de Comines qui doivent pallier le retard dans l’achèvement du chantier de rénovation de la place de la Rabecque. Surtout au niveau de la ligne d’arrivée encombrée, jusqu’à il y a peu, par la construction d’une nouvelle aubette de bus qui n’a pu être parachevée, dans les délais, par le Service public de Wallonie", reconnaît, avec soulagement, Jean-Jacques Vandenbroucke.