Comme attendue, la propagation rapide du variant Omicron engendre une forte augmentation du nombre de contaminations. A Mouscron, le taux d’incidence (le nombre de nouveaux malades) vient de doubler en une semaine, au point de dépasser la barre des 2 500 cas positifs sur plus de 36 000 habitants.

Une situation préoccupante. Alertée par les professionnels de la santé sur l’évolution de la pandémie, Brigitte Aubert, Bourgmestre de la Cité des Hurlus, souhaite accompagner les Mouscronnoises et Mouscronnois, pour faire face, ensemble, à cette cinquième vague. "Je sais que la saturation mentale et l’épuisement se font sentir face à la longueur de cette pandémie, mais il faut tenir bon et s’entraider. Chacun doit avoir conscience de la situation et se protéger au mieux".

Les non-vaccinés sont majoritaires

Au sein du CHM (Centre Hôspitalier de Mouscron), les chiffres sont en forte hausse par rapport aux semaines précédentes. Ce mercredi, 27 personnes se retrouvent en isolement dont 3 aux soins intensifs. "Depuis le début de la semaine, nous restons dans une fourchette de 25 à 30 personnesParmi ces patients covid, la plupart sont non-vaccinés. Quant à la tranche d'âge, cela reste assez diversifié", indique Laurence Deceuninck, responsable du service communication. "L'hôpital s'est préparé à l'admission massive des patients. A l'heure d'aujourd'hui, nous sommes prêts à faire face à ce nouveau variant nommé Omicron. Le personnel soignant tient le coup dans le sens où une bonne organisation a été mise en place au sein du CHM. Fort heureusement, les soins intensifs sont assez épargnés pour le moment", conclut Laurence Deceuninck.

"Portez correctement votre masque"

L’application des gestes barrières reste essentielle dans ce contexte de forte contagiosité. "J’invite tous nos citoyens à porter correctement leur masque. C’est très important et crucial, insiste Brigitte Aubert. Pour une bonne efficacité de protection, le masque doit aussi pour rappel être changé régulièrement. Un masque sale ou endommagé ne remplit plus totalement son rôle protecteur".

Appliquer les mesures d’hygiène (désinfection des mains), être vigilant lors de ses contacts, respecter les mesures de testing ou d’isolement et se faire vacciner sont d’autres clés pour retrouver, au plus vite, une situation plus confortable.

Les professionnels de la santé appuient le message de la Bourgmestre. "L’incidence de Mouscron est en forte hausse, avec un nombre de contaminations plus élevé que beaucoup d’autres villes belges. Le vaccin reste la meilleure arme contre ce virus tout en conservant les mesures de précaution et de protection universelles. La personne non vaccinée continue de prendre un risque considérable".

Pour rappel, le centre de vaccination de Mouscron est installé dans la salle bleue du Centr’Expo (rue du Blanc-Pignon – Mouscron). L’accès, sur rendez-vous, y est possible du lundi au samedi de 8h15 à 17h45. La vaccination des enfants de 5 à 11 ans y débutera le mercredi 19 janvier 2022.