C'est une situation très compliquée qui vient de se déclarer au sein d'une maison de repos de l'entité de Comines-Warneton. En effet, le Cercle de Médecine Générale de l'entité vient de confirmer qu'un nouveau cluster conséquent s'y était déclaré.

On y dénombre ainsi 23 résidents testés positifs, dont  l'entièreté d'un service, ainsi que six membres du personnel. En outre, une seconde maison de repos a recensé un cas positif.

"Ces personnes ont été prises en charge directement par leurs médecins respectifs en collaboration avec les médecins coordinateurs, signale la bourgmestre Alice Leeuwerck. Tous les résidents et le personnel de ces deux structures ont subi un test de dépistage."

Un cas externe à ces maisons de repos a enfin également été contaminé sur son lieu de travail.

La bourgmestre assure qu'en aucun cas, le professionnalisme du personnel médical et paramédical de la maison de repos et de soins ne doit être remis en cause. "Une contamination interne au sein de la maison de repos est la conséquence directe d'une personne extérieure."

Les résultats des derniers tests sont toujours en attente, les laboratoires d'analyse sont malheureusement actuellement saturés.

"De son côté, le Service Public Fédéral Santé Publique via son centre de suivi de contacts assure d'ores et déjà le tracing des personnes identifiées en vue de les orienter vers un test de dépistage. De nombreux citoyens de Comines-Warneton pourraient, prochainement, être contactés. Dans ce cas, il convient de joindre rapidement son médecin traitant en vue de faire un test à J+0 puis à J+5. Un premier test négatif peut ensuite s'avérer positif. En attendant le résultat du test, il convient de se mettre en quarantaine. Enfin, il est important d'éviter et de limiter tous les contacts, d'adopter impérativement les gestes barrières obligatoires."

Cette situation rappelle l'importance du respect des gestes barrières à appliquer en toutes circonstances afin de freiner la propagation de ce virus.